Après Fillon, Macron fait feu à son tour sur les fonctionnaires

macron-hysteriqueM. Macron vient de rendre public son cadrage budgétaire via une interview au journal Les Echos. A dire vrai, il devait le faire mercredi 22 février mais il était alors trop occupé dans sa tambouille électorale avec François Bayrou : pour ces deux-là, le programme est de fait second. Il est d’ailleurs curieux (et symptomatique) que le cadrage budgétaire intervienne avant le programme lui-même qu’on nous promet pour début mars s’il arrive enfin. Mais un point est acquis : les fonctionnaires et le service-public constituent les cibles privilégiées du candidat Macron avec un nouveau coup de rabot de 60 milliards (Mds) d’euros de dépense publique. Dans le détail, c’est notamment -25 Mds pour l’Etat, à nouveau – 10 Mds pour les collectivités locales et la suppression de 120.000 fonctionnaires. Entre Hollande et Fillon, M. Macron est à la croisée des chemins. Lire la suite

Equipe de campagne : Hamon joue définitivement le congrès

montebourg-valls-hamonBenoît Hamon vient d’annoncer la composition de son équipe de campagne. Et une fois encore il refuse de trancher et préfère rester dans cet entre-deux qui prétend faire du neuf avec de l’ancien. Aucune famille du PS n’est écartée : une touche de Hollande par ci, un zeste de Valls par là, et surtout Jean-Marc Germain nommé co-directeur de campagne comme pierre angulaire de la recomposition à venir du PS. Bref tout ce qu’il faut pour que sa campagne présidentielle soit avant tout une rampe de lancement pour conquérir le parti. Lire la suite

Quand M. Macron recycle le système

xvma732a7c4-a019-11e5-a950-99f8533f98fa-300x200M.Macron se vantait d’avoir un projet mais pas de programme. Et maintenant que ce dernier va être élaboré, ça promet : M. Macron vient en effet d’annoncer ce mercredi 11 janvier qu’il en confiait la responsabilité à … Jean Pisani-Ferry, le pousse-au-crime ultra libéral des gouvernements Hollande. Loin des apparences de modernité, M. Macron recycle le système en cooptant ceux qui le font tourner. Lire la suite

Petit manuel de campagne à la primaire du PS

montebourg-valls-hamonLe casting en faisait déjà la resucée d’un congrès du PS. Voilà désormais que l’allant partagé par les comédiens pour l’art de la synthèse transforme la primaire en campagne des récolements. Manuel Valls est candidat pour « réconcilier » et « rassembler ». Arnaud Montebourg plaide pour  « se conjuguer » et « se concilier ». Quant à Benoît Hamon, sa participation permet selon lui de « légitimer » le résultat de la primaire. Foin des disputes politiques, la compétition électorale au PS réconciliera bien tous ceux-là par-delà leurs programmes. Lire la suite

Montebourg : de l’union des gauches à la fusion des gauches

valls-montebourgLe 30 octobre, dans le JDD, Arnaud Montebourg annonçait vouloir « réaliser l’union des gauches », proposant alors que Manuel Valls le rejoigne dans la primaire socialiste. Il  confirmait alors qu’il « accepterait le résultat de la primaire », et donc de se ranger le cas échéant derrière, à l’époque, François Hollande ou Manuel Valls. De François Hollande, il n’est plus question. Mais le renoncement de ce dernier libère le projet d’Arnaud Montebourg : dès le lendemain, au micro de France-Inter, celui-ci s’attelait en effet à faire glisser son projet « d’union des gauches » vers la fusion.   Lire la suite

Et pendant ce temps-là, Fillon…

Il n’aura pas fallu 24h pour que retombe le souffle de l’annonce par François Hollande qu’il ne sera pas candidat à sa succession à la présidence de la République. Les déclamations hypocrites du soir vantant « le courage », « la dignité », « le respect » et même pour Manuel Valls « l’affection », ont laissé la place au chaos du matin duquel toute la baronnie du PS cherche déjà à faire émerger un ordre vallsiste. « Si ce n’est toi, c’est donc ton frère (…) C’est donc quelqu’un des tiens ». Seulement voilà : pendant ce temps-là, François Fillon sort lui les crocs. Lire la suite

La direction du PCF parie sur Montebourg

olivier_dartigollesEnfin ! Olivier Dartigolles a clarifié la position de la direction du PCF : la carte Montebourg sera jouée jusqu’au bout et si l’ancien ministre hollandais venait à gagner la primaire du PS, le PCF jouerait alors les rabatteurs pour que toutes les autres candidatures, et notamment celle de Jean-Luc Mélenchon, passent sous les fourches caudines de celle-ci. Invité du Talk Orange Le Figaro ce lundi 24 octobre, le porte-parole du PCF a en effet affirmé « Si Montebourg gagne la primaire socialiste, ce sera quelque chose de nouveau dans la situation politique. Comme le dit Pierre Laurent, quand bien même on ferait un choix de candidature d’ici la fin de l’année, on maintiendra toujours ouverte la possibilité pour le Parti communiste français d’aller vers des choses qui permettraient cette candidature commune ». Lire la suite

Il y a de la dignité à demander sa naturalisation et c’est la grandeur de notre pays que de construire un avenir en commun

logo (2)J’étais ce vendredi 7 octobre l’invité de Philippe David dans l’émission Seul contre tous sur Sud Radio. Au programme, un article bidonné du magazine Causeur qui suggérait un appel d’air électoraliste pour les naturalisations à l’approche de 2017. L’occasion pour moi de revenir sur la réalité des chiffres, la dimension humaine des naturalisations pour les individus et la société, et de dénoncer le piège politique de ceux qui usent de tous les amalgames pour stigmatiser des franges entières de la population de notre pays.

Télécharger l’émission ici

La grande richesse nuit à la citoyenneté

argentOn connaissait Cahuzac, Le Pen, Noah et les autres qui fraudaient le fisc en allant cacher leur argent en Suisse. Le journal Le Parisien du 26 septembre nous révèle aujourd’hui un scandale d’une toute autre ampleur : l’administration fiscale française est ainsi à la recherche d’informations sur plus de 45.000 comptes ouverts en 2006 et en 2008 auprès d’UBS Suisse pour une somme estimée à plus de 10 milliards d’euros !  A cette échelle, la fraude fiscale n’apparaît plus simplement comme l’égoïsme et la malveillance d’individus isolés mais comme la résultante d’un effet de système : la grande richesse nuit à la citoyenneté. Lire la suite

Co(h)n-Bendit se met en marche

cohn-benditDaniel Co(h)n-Bendit bénéficie sans conteste des privilèges réservés aux membres de la Caste : il peut déblatérer les pires inepties tout en recevant compliments et sourires amènes de ses frères d’armes journalistes. Ainsi ce jeudi 22 septembre sur France-Info, Daniel Cohn-Bendit s’est lancé dans une diatribe contre le peuple sous les rires hilares de ses comparses. Sa mise en marche dans les pas de Macron n’en éclaire qu’un peu plus la démarche de ce dernier. Lire la suite