Du simulacre des suspensions de campagne

La campagne doit être menée à son terme. La démocratie est un bien trop précieux pour que nous acceptions que l’obscurantisme nous la confisque. Mais prémunissons-nous aussi contre ceux qui veulent la manipuler. Ceux qui quelques minutes après les événements des Champs Elysées annonçaient la suspension de leur campagne ont été les premiers à instrumentaliser le sujet. Ce n’est pas acceptable. Face aux uns et malgré les autres, plus que jamais, le vote de dimanche devra être un vote de raison et non d’émotion. Lire la suite

Hollande s’en prend à Mélenchon : le retour du refoulé de 2005

Invité de l’émission C dans l’air sur France 5 ce dimanche 16 avril, François Hollande a cru bon de profiter de cette tribune pour une fois encore s’en prendre à Jean-Luc Mélenchon. Face à la vague populaire qui monte, le chef de l’état se pose une fois encore en rempart du système qui vacille. C’est Pâques et le chef de bande du Oui de 2005 est ressuscité. Lire la suite

Devant Mélenchon et la force du peuple, le système en auto-défense

Le meeting de Marseille et le dépassement dans les sondages de François Fillon auront été les coups de trop : brusquement le système s’est cabré et s’est mis à tenter d’enrayer par tous les moyens la montée inexorable vers le second tour de Jean-Luc Mélenchon. Toute la bonne presse est appelée à cotiser derrière ses leaders. Les uns caricaturent et salissent le candidat de la France insoumise ; les autres déforment ses propos ou s’inventent des dangers imaginaires. Revue de presse et d’estrades. Lire la suite

Quand M. Macron perd ses nerfs

Fragilisé par l’érosion du socle sondagier sur lequel il avait construit toute sa campagne, M. Macron perd ses nerfs. Après avoir tant vanté son refus d’attaquer ses adversaires, le voilà qui se livre désormais à des saillies aussi fallacieuses que colériques. Et dont, en vieux roublard de la politique, il exempte curieusement Mme Le Pen. Les fins de campagne sont ainsi : les masques tombent et les caractères se révèlent. Lire la suite

De la stature à la nature d’un président : le révélateur syrien

Ce n’est pas le moindre des paradoxes et il mérite qu’on s’y arrête pour que la cohérence d’ensemble soit bien entendue. Dans le match à quatre auquel se résume désormais l’élection présidentielle pour ce qui est de l’accession au second tour, le seul qui à même d’incarner la fonction présidentielle, et la crise syrienne vient encore de le démontrer, est celui qui veut la supprimer à savoir Jean-Luc Mélenchon. Lire la suite

L’ultime débat de la Vème République médiatique

Avec le débat à 11 candidats de ce 4 avril, le système médiatique vient d’apporter le coup de grâce au spectacle politique qu’il avait jusqu’alors habilement scénarisé pour en maîtriser l’issue. Car on ne peut pas faire comme si l’on n’avait pas vu que ce débat s’adressait plus au téléspectateur qu’au citoyen, tentant d’interpeller les instincts de l’un pour s’affranchir de la Raison de l’autre. Peine perdue : c’est bien la Vème République médiatique qui est apparue à bout de souffle. Lire la suite

La force du peuple

Mercredi dernier, BFM-TV me demandait si j’étais surpris par le fait que les courbes sondagières entre Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon se soient croisées et que le premier ait désormais distancé le second dans les enquêtes d’opinion. La question m’a étonné. Parce qu’être devant le candidat du PS n’a jamais constitué une fin en soi. Mais surtout parce que la « surprise » que j’aurais été sensé ressentir n’a finalement à voir qu’avec une rationalité politique qui semblait échapper au journaliste : la force du peuple qui se déploie. Lire la suite

Drahi, Lagardère : jeux de rôle autour de Macron

Cela pourrait prêter à sourire si l’enjeu ne revêtait pas une telle importance : dans son édition du 26 mars, le Journal du Dimanche (JDD), propriété du groupe Lagardère et chasse gardée de M. Macron, publie un papier sous la plume de Guillaume Rebière pour tenter d’éteindre l’incendie qui touche le dit M. Macron pour ses liens avec les magnats de la presse et cette fois M. Drahi. La Caste des faiseurs d’opinion se serre les coudes pour mener son champion à bon port. Lire la suite

Ralliements : Macron tient salon

Macron engrange les ralliements. De gauche comme de droite. C’est incontestablement orchestré tant ceux-ci sont cadencés et rythment sa campagne pour la relancer chaque fois qu’elle est menacée. Mais user d’un tel artifice a son contrepoint : là où Jean-Luc Mélenchon fédère le peuple, là où Benoît Hamon tente d’aligner les sigles, M. Macron préfère lui tenir salon dans l’entre-soi des beaux parleurs d’hier et d’aujourd’hui. Lire la suite

Un débat, deux dégâts, trois choix

A l’heure où les « décodeurs » en tous genres cherchent à techniciser les commentaires pour lisser les programmes et les prestations des candidat-e-s, l’évaluation du débat conserve néanmoins une grande dimension subjective. Au final, par-delà le caractère performatif de tel ou tel argument, c’est souvent une toile de fond impressionniste qui fait ressortir la cohérence et la force de conviction de l’un et l’égarement de l’autre. Retour sur le débat présidentiel de ce lundi 20 mars.   Lire la suite