Et un dernier cadeau au Medef avant de finir 2013…

.affiche-parti-de-gauche-Dimanche-20-_1__mL’année 2013 avait débuté par le vote de l’ANI qui fracasse le code du travail. Elle s’était poursuivie avec la contre-réforme des retraites. Dans un ultime pied de nez aux salariés pour 2013, le Premier Ministre vient d’autoriser par décret l’ouverture le dimanche des enseignes de bricolage. Dès aujourd’hui et pour 18 mois, les « établissements de commerce de détail du bricolage [seront inscrits] sur la liste des catégories d’établissements pouvant déroger au droit au repos dominical ». Lire la suite

Le baiser de la mort de Carvounas au PCF 94

CarvounasMardi soir, après moult péripéties, la section du PCF d’Alfortville a voté à 74 % son ralliement aux municipales à Luc Carvounas, sénateur-maire PS d’Alfortville, secrétaire national aux relations extérieures du PS, et porte-flingue de Manuel Valls. C’est une déception, parce que les militants locaux du PCF ont longtemps refusé de se mettre dans le gant de velours qui déjà les étrangle. C’est une déception car c’est de fait un signal envoyé par la fédération du PCF 94 et son ralliement à la ligne Pierre Laurent. C’est une déception car il est toujours difficile de voir des camarades de lutte être humiliés par Luc Carvounas dans ses premiers commentaires de cette décision. Lire la suite

Avec les PV, la décentralisation de la taxe continue

PVLe gouvernement vient, au détour du projet de loi sur la décentralisation, de faire passer la dépénalisation du stationnement. Les maires fixeraient désormais le prix du stationnement…et de l’amende. Pire, ils pourraient confier la tâche de verbalisation … à de simples agents assermentés et donc à des sociétés privées. Lire la suite

Chez Ricoh, découvrez l’ANI en copie couleurs

Photo UD CGT 94Pour les 257 salariés de Ricoh France, le verdict est tombé lundi 9 décembre. L’Etat a une fois encore choisi le patronat contre les salariés.  La DIRECCTE (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) a ainsi homologué le dossier déposé unilatéralement par la direction de Ricoh alors même qu’il n’y avait pas eu d’accord majoritaire avec les délégués syndicaux. La lutte engagée chez Ricoh est exemplaire en ce qu’elle est l’une des premières déclinaisons concrètes de l’ANI (Accord national interprofessionnel) adopté en janvier dernier et effectif depuis le mois de juin. Mais les salariés et leurs syndicats refusent de capituler devant leur direction et l’Etat qui se sont lancés, grâce à l’ANI, dans une tartufferie dont les salariés sont tenus à l’écart. Retour sur six mois de lutte. Lire la suite

Le cadeau solférinien à l’enseignement catholique

UcoPeillon et Fioraso célèbrent à leur manière l’anniversaire de la loi de 1905 qui intervient ce 9 décembre. La fermeture de la licence en sciences de l’éducation de l’université de Nantes a ainsi été annoncée le 4 décembre et serait effective dès la rentrée 2014. Voilà qui vient à point nommé pour transférer les 140 étudiants vers…l’université catholique d’Angers. Lire la suite

Pour Hollande et Moscovici, c’est le Code Afep-Medef qui fait la Loi

French Finance Minister Moscovici and French employer's body MEDEF union leader Gattaz attend the MEDEF summer forum in Jouy-en-JosasQuand il a été rendu public le 27 novembre dernier que PSA avait provisionné 21 millions d’euros pour la retraite chapeau de Philippe Varin, Pierre Moscovici est resté bien silencieux. On comprend qu’il ait évité de faire des vagues alors même que sera discuté au Parlement les 9 et 12 décembre un « faux resserrement du contrôle des conventions règlementées » comme l’appelle Proxinvest, une agence de conseil de votes pour les actionnaires des entreprises peu suspecte de gauchisme. Lire la suite

Sapin enguirlandé par l’Insee

SapinMercredi 4 décembre, l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) publiait une étude qui démontrait que les jeunes non diplômés ont les pires difficultés à trouver un emploi. Cela pourrait être un non-événement qui reprend ce qui est déjà connu de longue date. Mais à y regarder de plus près, il s’agit là d’un cinglant désaveu de la politique gouvernementale tristement illustrée par la campagne de communication lancée il y a quelques mois par Michel Sapin, le ministre du travail, de l’emploi,  de la formation professionnelle et du dialogue social. Cette campagne, qui m’avait à l’époque déjà choqué (retrouver l’article sur le sujet p14 en téléchargeant gratuitement Les solfériniens, des paroles et des actes), affirmait benoîtement : « Sans diplôme, tu trouveras du boulot ». L’Insee vient de démontrer le contraire et laisse ainsi apparaitre au grand jour les velléités cachées de la politique du gouvernement Ayrault. Lire la suite

Levée en masse : peuple en armes, peuple souverain

Levée en masseCe mardi 3 décembre, l’Assemblée nationale se prononce en première lecture sur la loi de programmation militaire. Derrière la logique comptable dictée par le cadre austéritaire auquel se plie de bonne grâce le gouvernement, c’est du positionnement géostratégique  de la France dont il est question. C’est aussi la nature même de notre armée qui est posée dès lors qu’elle est soumise aux décisions de l’oligarchie. Qu’il semble loin et pourtant toujours aussi actuel le projet d’armée nouvelle que présentait Jean Jaurès il y a 100 ans. C’est aux sources du socialisme révolutionnaire que Jaurès avait alors été cherché les ferments de l’émancipation du peuple par le peuple et pour le peuple. C’est cette source que nous mettons aujourd’hui en perspective dans cette nouvelle Chronique de la République montagnarde avec la levée en masse de 1793 et ses tristes échos en l’An II du hollandisme.   Lire la suite

Le Vallsificateur

548843-le-ministre-de-l-interieur-manuel-valls-le-10-septembre-2013-a-parisOn n’en attendait pas moins de lui, on a été servi ! Le Ministre de l’intérieur Manuel Valls a initié ce dimanche une propagande gouvernementale qui serait risible si elle n’engageait pas les services de l’Etat pour masquer l’effondrement de la bande à Ayrault. Ainsi, une fois encore, la préfecture de police de Paris, qui avait annoncé ne communiquer aucun chiffre sur la mobilisation politique et sociale appelée par le Front de Gauche pour la Révolution fiscale et l’annulation de la hausse de TVA, s’est empressée d’intervenir pour tenter d’endiguer le flot de la marche. Dans un hoquettement ridicule, la Préfecture a tenté de réduire la marée populaire de 100.000 marcheurs qui s’est déversée dans les rues de la capitale à…7.000 personnes. Une fuite préfectorale contre la marée du peuple, il fallait le trouver ! Lire la suite