Quand M. Macron recycle le système

xvma732a7c4-a019-11e5-a950-99f8533f98fa-300x200M.Macron se vantait d’avoir un projet mais pas de programme. Et maintenant que ce dernier va être élaboré, ça promet : M. Macron vient en effet d’annoncer ce mercredi 11 janvier qu’il en confiait la responsabilité à … Jean Pisani-Ferry, le pousse-au-crime ultra libéral des gouvernements Hollande. Loin des apparences de modernité, M. Macron recycle le système en cooptant ceux qui le font tourner. Lire la suite

Macron, eaux troubles et pieds secs

JDD« Qu’est-ce donc que la politique pour une certaine presse ? On croirait à la lire, qu’il n’est de politique qu’électorale, arène où rivalisent les personnes et les clans pour la conquête du pouvoir […]. Une vue aussi superficielle des choses montre que le devoir des socialistes est d’expliquer et d’expliquer sans cesse aux Français que rien de ce qui les concerne n’échappe à la politique, qu’il n’existe pas de domaine réservé où la politique céderait le pas à la technique. Lire la suite

Macron, les médias, leurs étrennes

macronLa trêve des confiseurs approche et tout ce que le système compte de valets médiatiques s’empresse de dispenser ses étrennes à celui dont elle s’accommoderait parfaitement qu’il soit roi, Emmanuel Macron. Du Monde à Radio-France, les faiseurs d’opinion, parés du sempiternel masque de l’objectivité journalistique conquise par d’autres, ont multiplié cette semaine les articles promotionnels à la gloire du nouveau fils prodigue comme autant de gages de bonne foi. A l’heure de basculer dans la nouvelle année, on n’est en effet jamais trop prudent et le favori Fillon ne saurait aller sans sa roue de secours Macron. Lire la suite

Métropoles, fin des départements : Macron rejoint Valls et Fillon pour démembrer la France   

macronIl y a ceux qui ont la paternité de la réforme territoriale. Et puis il y a ses petits. Là où Fillon puis Valls ont théorisé et mis en oeuvre l’explosion du cadre institutionnel en substituant le principe de concurrence et de guerre économique à l’indivisibilité du peuple, Macron s’engouffre dans la brèche pour poursuivre le travail libéral d’atomisation engagé par les siens. Son discours de la porte de Versailles n’a en la matière rien à envier à ceux de ses aînés. Lire la suite

Cambadélis ou le Péril vieux

CambadélisJean-Christophe Cambadélis ne sait décidément rien faire d’autre : la politique à l’ancienne, avec ses fausses queues et ses coups de billard à trois bandes. Voilà donc que le premier secrétaire du PS vient de se fendre d’une adresse épistolaire à Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron pour les enjoindre de rejoindre la primaire du PS. Qui ne voit la manœuvre grossière pour essayer de rejeter sur eux l’échec programmé du Kho-Lanta gouvernemental et la débandade annoncée du candidat solférinien qui en sera issu ? A avoir tué le fond, le PS en est réduit à chercher à préserver les formes. Lire la suite

Macron : sortie de route

Macron HollandeEmmanuel Macron tenait mardi 11 octobre au Mans le deuxième de ses trois prétendus rendez-vous de « diagnostic ». Si l’ex-ministre refuse d’endosser un programme, ses constats tiennent pourtant déjà de la feuille de route : « La première cause profonde du chômage, c’est notre modèle de protection sociale et son financement » a-t-il ainsi lancé. En rejetant la responsabilité du chômage sur les salariés et sur le lien social qui les unit, Emmanuel Macron ne se contente pas d’assumer sans ambages son néo-libéralisme, il déconstruit l’idée même de collectif humain au profit du culte de l’individualisme. Sortie de route. Lire la suite

La grande richesse nuit à la citoyenneté

argentOn connaissait Cahuzac, Le Pen, Noah et les autres qui fraudaient le fisc en allant cacher leur argent en Suisse. Le journal Le Parisien du 26 septembre nous révèle aujourd’hui un scandale d’une toute autre ampleur : l’administration fiscale française est ainsi à la recherche d’informations sur plus de 45.000 comptes ouverts en 2006 et en 2008 auprès d’UBS Suisse pour une somme estimée à plus de 10 milliards d’euros !  A cette échelle, la fraude fiscale n’apparaît plus simplement comme l’égoïsme et la malveillance d’individus isolés mais comme la résultante d’un effet de système : la grande richesse nuit à la citoyenneté. Lire la suite

Co(h)n-Bendit se met en marche

cohn-benditDaniel Co(h)n-Bendit bénéficie sans conteste des privilèges réservés aux membres de la Caste : il peut déblatérer les pires inepties tout en recevant compliments et sourires amènes de ses frères d’armes journalistes. Ainsi ce jeudi 22 septembre sur France-Info, Daniel Cohn-Bendit s’est lancé dans une diatribe contre le peuple sous les rires hilares de ses comparses. Sa mise en marche dans les pas de Macron n’en éclaire qu’un peu plus la démarche de ce dernier. Lire la suite

Enigmes de la politique des bas-fonds

la-tourgueEdito de la lettre du mois de septembre de l’AGAUREPS-Prométhée

« Les bas-fonds de l’Assemblée s’appelaient la Plaine. Il y avait là tout ce qui flotte ; les hommes qui doutent, qui hésitent, qui reculent, qui ajournent, qui épient, chacun craignant quelqu’un[1] ». Deux siècles après, leurs descendants sont tous de sortie pour candidater sinon à l’élection présidentielle du moins à l’une des trois primaires (PS et satellites, EELV, droite) qui la précèdent. Lire la suite

La fabrique de l’opinion : en marche vers 2017

JDDLes faiseurs de roi avancent à visage masqué vers 2017. Mais ils avancent. La preuve avec la livrée de la presse dominicale. La Une du JDD, quatre sondages et quatre pages pour Macron plus tard, les attendus de Lagardère[1] sont rendus. Ceux de Bernard Arnault figurent eux en Une du Parisien avec le même. Mais ne nous y trompons pas : la fabrique de l’opinion est un art subtil qui si loin de l’échéance a besoin de diversions et de lièvres. Le système monte en épingle Macron, l’agitateur anesthésiant, pour mieux jouer gagnant le tiercé des canassons Hollande, Sarkozy et Le Pen. Lire la suite