Macron, un échec industriel et politique

On se souvient du discours de la Sorbonne prononcé le 26 septembbre 2017 par Emmanuel Macron et qui fait office pour le président français de ligne stratégique pour l’Europe, et donc pour les élections européennes à venir. Seulement voilà : dix-huit mois à peine plus tard, Air France-KLM et Alstom-Siemens étant passés par là, l’Elysée est mis politiquement en échec sur le volet industriel qui servait pourtant à l’époque de justification à tous les transferts de souveraineté à l’échelle de l’Union. Lire la suite

L’Elysée réclame l’immunité

Il est des stratégies qui en disent plus long qu’on le croit sur la façon profonde d’appréhender l’exercice du pouvoir. Ainsi en est-il de la contre-attaque de l’Elysée après la remise du rapport sénatorial sur l’affaire Benalla. Lire la suite

Agonie démocratique : la France prise en sandwich entre l’Espagne et la Belgique

La crise démocratique n’en finit plus de frapper les pays de l’Union Européenne. Ce 13 février, c’est conjointement la Belgique et l’Espagne qui donnent à voir les derniers soubresauts de modèles institutionnels incapables de satisfaire l’impératif démocratique porté par les peuples. Dans un cas une grève générale apparaît comme la seule réponse possible à la vacuité du pouvoir, dans l’autre le rejet du budget conduit l’Espagne a un troisième retour aux urnes en à peine trois ans pour des élections générales. La démocratie représentative s’est muée en une démocratie minoritaire qui n’est ni viable, ni souhaitable. Lire la suite

Acte XII : après un tour de cadran, l’heure tourne pour Macron

Les provocations chiffrées de Castaner qui lui reviennent comme un boomerang, la conflictualité érigée en méthode de gouvernement par l’illibéral Macron, Jupiter plus Mars que Saturne, retrouvez en trois courtes vidéos mes interventions à l’occasion de l’Acte XII des Gilets Jaunes.

Sur ma chaîne YouTube (n’hésitez pas à vous abonner !) ou directement ci-dessous. Lire la suite

Macron, des consignes à la presse au paravent de légitimité

Jeudi 31 janvier, Emmanuel Macron recevait à l’Elysée pendant deux heures quelques journalistes triés sur le volet  pour leur donner la ligne éditoriale qu’il devraient suivre. Tout juste un an après ses voeux à la presse de 2018, Macron en remet donc une couche pour indiquer ce qu’il est bon de dire ou d’écrire. Celui-là ne se contente plus d’être servis par les siens, il voudrait encore que sa presse aux ordres fasse le ménage autour d’elle. Invraisemblable ? Je vous renvoie au verbatim des déclarations présidentielles rapporté dans Le Point. Eloquent n’est-ce pas ? Lire la suite