La force du peuple

Mercredi dernier, BFM-TV me demandait si j’étais surpris par le fait que les courbes sondagières entre Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon se soient croisées et que le premier ait désormais distancé le second dans les enquêtes d’opinion. La question m’a étonné. Parce qu’être devant le candidat du PS n’a jamais constitué une fin en soi. Mais surtout parce que la « surprise » que j’aurais été sensé ressentir n’a finalement à voir qu’avec une rationalité politique qui semblait échapper au journaliste : la force du peuple qui se déploie. Lire la suite

Drahi, Lagardère : jeux de rôle autour de Macron

Cela pourrait prêter à sourire si l’enjeu ne revêtait pas une telle importance : dans son édition du 26 mars, le Journal du Dimanche (JDD), propriété du groupe Lagardère et chasse gardée de M. Macron, publie un papier sous la plume de Guillaume Rebière pour tenter d’éteindre l’incendie qui touche le dit M. Macron pour ses liens avec les magnats de la presse et cette fois M. Drahi. La Caste des faiseurs d’opinion se serre les coudes pour mener son champion à bon port. Lire la suite

Ralliements : Macron tient salon

Macron engrange les ralliements. De gauche comme de droite. C’est incontestablement orchestré tant ceux-ci sont cadencés et rythment sa campagne pour la relancer chaque fois qu’elle est menacée. Mais user d’un tel artifice a son contrepoint : là où Jean-Luc Mélenchon fédère le peuple, là où Benoît Hamon tente d’aligner les sigles, M. Macron préfère lui tenir salon dans l’entre-soi des beaux parleurs d’hier et d’aujourd’hui. Lire la suite

Bruno Le Roux ou l’inefficience des contrats moraux pour restaurer la vertu

Le parquet national financier (PNF) vient d’ouvrir une enquête préliminaire sur l’emploi comme collaboratrices parlementaires de ses filles par Bruno le Roux pour 24 CDD et des salaires cumulés de 55.000 €. S’il fallait encore une preuve que l’engagement moral des uns ou des autres est un leurre pour la démocratie, elle vient de nous être apportée sur un plateau d’argent par le ministre de l’intérieur. Lire la suite

Un débat, deux dégâts, trois choix

A l’heure où les « décodeurs » en tous genres cherchent à techniciser les commentaires pour lisser les programmes et les prestations des candidat-e-s, l’évaluation du débat conserve néanmoins une grande dimension subjective. Au final, par-delà le caractère performatif de tel ou tel argument, c’est souvent une toile de fond impressionniste qui fait ressortir la cohérence et la force de conviction de l’un et l’égarement de l’autre. Retour sur le débat présidentiel de ce lundi 20 mars.   Lire la suite

Présidentielle, tout reste à faire : prenez le pouvoir !

Le 18 mars, c’est une nouvelle campagne qui commence. A cette date, tous les candidats à l’élection présidentielle seront connus et nous entrerons dans le temps de la cristallisation politique. C’est d’autant plus vrai cette année puisque plus d’un électeur sur 3 ne sait pas encore s’il se rendra aux urnes le 23 avril prochain selon la nouvelle enquête Ipsos-Cevipof  publiée aujourd’hui dans le journal Le Monde. Ajoutez-y un taux de sûreté de choix de moins de 60% et il y a donc dans notre pays largement plus d’indécis que de personnes qui ont pris une décision. Bref, tout reste à faire et celles et ceux qui hésitent n’ont pas à se laisser impressionner : ils peuvent faire la décision dans le sens qu’ils jugent souhaitable. Prenez le pouvoir !  Lire la suite

Macron, refuge libéral

Une prise de droite mais d’abord un indépendant libre d’esprit, tel est le portrait flatteur que rabâchent ces dernières heures les médias aux ordres pour décrire le ralliement à M.Macron du sénateur « apparenté » LR Jean-Baptiste Lemoyne. Mais à y regarder de  plus près, et après l’ancien secrétaire d’Etat UMP Renaud Dutreil, c’est bien la frange de la droite la plus libérale sur le plan des idées économiques et la plus conservatrice sur le plan des pratiques qui se retrouve chez M. Macron. Lire la suite

Fillon, Le Pen, Macron : la fraude corrompt aussi la démocratie

Fraus omnia corrumpit, la fraude corrompt tout selon l’expression consacrée en droit. Le jour même où la sous-évaluation supposée de son patrimoine rattrapait Mme Le Pen, M. Fillon était mis en examen notamment pour détournement de fonds publics et recel d’abus de biens sociaux. Avant qu’une heure après le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire pour favoritisme dans un dossier concernant M. Macron. Fillon, Le Pen, Macron, les trois favoris du système nourrissent désormais plus les gazettes judiciaires que les éditoriaux politiques. Fraus democratiam corrumpit , la fraude corrompt aussi la démocratie selon l’expression désormais consacrée en politique. Lire la suite

Fillon : le contrat et la morale contre la Loi et la vertu

François Fillon présentait lundi 13 mars son « projet pour la France ». Si la mise à l’amende des salariés par la fin des 35 heures et la retraite à 65 ans, la ponction dans les poches des Français par la hausse de la TVA, ou encore la saillie contre les fonctionnaires ont à juste titre retenu l’attention, la proposition de François Fillon de mettre en place un « code de conduite des membres du gouvernement » est passée plus inaperçue. Elle mérite pourtant qu’on s’y arrête car il n’est pas anodin qu’une fois encore François Fillon préfère le contrat et la morale à la Loi et à la vertu, la Vème République qui s’effeuille à la 6ème qui sort de terre. Lire la suite

Macron et le vote utile : l’avenir d’une illusion

Le 8 mars, le psychanalyste Gérard Miller plaidait dans le journal Le Monde pour un vote d’adhésion à la présidentielle et pour s’abstraire du chant des sirènes sondagières qui conduisent au reniement et au final à l’impuissance. Ce dimanche c’est son frère, Jacques-Alain Miller, ancien président de l’association mondiale de psychanalyse, qui se croit tenu de lui répondre dans le même journal (hum hum…) pour s’effaroucher du danger Le Pen et, sous ses airs ingénus, se faire le chantre du vote utile non sans fustiger au passage Jean-Luc Mélenchon. Défendre l’avenir d’une illusion en somme. Lire la suite