Montebourg : bluff primaire

Montebourg HollandeLe principe des primaires recèle décidément des biais encore insoupçonnés. Arnaud Montebourg vient d’en explorer un nouveau ce week-end en faisant de sa déclaration de candidature prononcée à Frangy-en-Bresse un chantage à la primaire. Mais dès le lendemain, le bluff a sauté aux yeux de tous. Lire la suite

Le gouvernement d’unité nationale est la réponse politicienne de ceux qui n’ont pas de réponse politique à apporter

logo (2)Jeudi 21 juillet, j’étais l’invité de Philippe David dans l’émission Seul contre tous sur Sud Radio. L’occasion pour moi de dénoncer la fausse bonne idée d’un gouvernement d’unité nationale qui regrouperait celles et ceux qui ont pareillement échoué. Un gouvernement d’unité nationale viserait aujourd’hui à rassembler la Caste quand c’est le peuple qu’il faut au contraire fédérer dans la fraternité, l’humanisme et l’universalisme républicains. Retrouver le podcast de l’émission ici : http://www.sudradio.fr/Podcasts/Seul-contre-tous/Il-faut-un-gouvernement-d-union-nationale

Les frondeurs achetés par la primaire

frondeursIls étaient 56 le 12 mai dernier à se dire prêts à signer une motion de censure « de gauche ». Moins de deux mois plus tard, ils n’étaient pas plus nombreux le 6 juillet sur le coup de 15h. Il faut dire que la primaire de « La belle alliance populaire » (BAP) désormais annoncée pour la fin janvier est passée par là. Car pour avoir le droit de prendre un instant la lumière sur le podium de la BAP, il faut commencer par déposer un brevet de recevabilité hollandaise. Le non-dépôt d’une motion de censure était le sésame demandé… et accepté par les-dits « frondeurs ». Lire la suite

Institutionnalisation de la violence institutionnelle

Editorial de La Lettre électronique de La Gauche par l’Exemple du 6 juillet 2016

49-3, ordonnances, lois fourre-tout…la violence institutionnelle est désormais érigée par le gouvernement Valls en norme a-démocratique. Lire la suite

Du sorpasso à gauche au sorpasso de la gauche

elections generales 2016Les élections générales espagnoles qui avaient lieu ce dimanche étaient attendues avec beaucoup d’impatience. Et si nul décalque ne saurait être appliqué, elles sont cependant riches en enseignements alors que Podemos et Izquierda unida s’étaient retrouvés ensemble dans Unidos Podemos pour tenter un sorpasso à gauche, un dépassement du PSOE. Premier tour d’horizon à chaud. Lire la suite

Brexit : Hollande reprend la caravelle Paris-Berlin

MerkelHollandeLe 15 mai 2012, jour de sa prise de fonction, François Hollande effectuait son premier déplacement officiel à l’étranger : il se rendait à Berlin pour y rencontrer la chancelière fédérale Angela Merkel. L’adoption du traité Merkel-Sarkozy était entérinée. Au crépuscule de son quinquennat et alors que les britanniques ont décidé, en responsabilité, de quitter l’Union Européenne, François Hollande s’empresse de repartir chercher lundi 27 juin les nouvelles consignes dans la capitale allemande. Or Angela Merkel a déjà réaffirmé sa volonté de pousser plus avant encore ses propres intérêts. La politique mortifère de l’allégeance n’a que trop duré. Lire la suite

Manifestation autorisée, Valls interdit

Les coups de menton de Manuel Valls n’impressionnent plus personne : le 1er Ministre a dû céder et autoriser la manifestation parisienne du 23 juin. Non qu’il ait mis de l’eau dans son vin. Mais lâché de toutes parts ce mercredi, il savait qu’en s’arc-boutant, il ne passerait pas la nuit à Matignon. Pour autant, au regard des dégâts qu’il vient d’infliger au pacte républicain, cette autorisation ne vaut pas solde de tout compte. Valls doit partir. Lire la suite

Le retour des scrutins indirects

GPEEditorial de La lettre de La Gauche par l’exemple du 21 juin 2016

La démocratie agonise. Insidieusement, des intercommunalités aux primaires, le suffrage universel direct fait place à des scrutins indirects qui laissent le champ libre à la cooptation et la main mise d’une petite Caste. Lire la suite

Cumul des mandats : contournements et retour en arrière ?

Pendant que les pontes des partis du système font mine de solliciter l’onction populaire pour se présenter à la présidentielle, les barons locaux eux ne font même pas semblant : ils s’empressent de verrouiller les investitures pour les élections législatives qui auront lieu dans un an. Mais les désignations dans l’entre soi des possédants de la politique révèlent avant l’heure les projets de ceux qui se voient calife à la place du calife : toujours plus de cumul, toujours plus de cooptation, et bien sûr encore moins de femmes. Passage au révélateur du Val-de-Marne. Lire la suite

Leur primaire et les autres

CambadélisJean-Christophe Cambadélis les a essorés. Tous. En faisant adopter par le conseil national du PS réuni le 18 juin l’organisation d’une primaire dans le cadre de « La belle alliance populaire », le premier secrétaire du PS a réglé en un tour de main la dissidence supposée des frondeurs, fait taire les atermoiements de Montebourg, isolé le PCF et achevé EELV. Pour avoir mis le doigt dans la primaire, les voilà tous renvoyés au rang d’idiots utiles du  PS. Lire la suite