Quand le débat au PCF dérape contre Mélenchon

pierre-laurentRien ne nous sera épargné…alors que les militants communistes sont appelés à se prononcer cette semaine sur la candidature soutenue par leur parti à l’élection présidentielle, voilà qu’un organe du PCF, sa commission économique, excusez du peu, met en circulation un document à charge à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon et du programme de la France Insoumise intitulé : «Le programme de la France insoumise : des choix contraires à ce pourquoi nous combattons ». A charge donc car le document en question ne constitue pas un cadre d’analyse pour la discussion mais rien moins qu’un pugilat à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon présenté comme l’adversaire de classe à abattre.

Jugez plutôt : le programme adopté par la France Insoumise serait « fondamentalement contraire à toute perspective de rassemblement à gauche » et « sa logique est radicalement opposée à ce pourquoi nous combattons. » D’ailleurs, « plusieurs mesures de politique économique préconisées par Jean-Luc Mélenchon seraient d’ailleurs de graves obstacles à la réalisation d’un programme de progrès social ». On ne peut pas dire que les rédacteurs fassent dans la nuance : Jean-Luc Mélenchon repeint en ennemi de classe, il fallait y penser, il fallait oser !

Certes le texte s’embrouille considérant ensuite que le programme de la France Insoumise serait « un programme social-démocrate très étatique, encore plus timide que ceux qui ont échoué à plusieurs reprises contre la crise du capitalisme contemporain, en France (1981-1983) comme ailleurs en Europe ou en Amérique latine ». Cocasse…Au fil des lignes, ceux qui appellent à rassembler la gauche renvoient donc ledit ennemi de classe parmi les sociaux-démocrates. Bon courage pour construire votre rassemblement…

Mais là où le document du PCF prête moins à rire, c’est quand il range explicitement Jean-Luc Mélenchon au rang des nationalistes et l’assimile à l’extrême-droite à la manière des pires commentateurs aux ordres du grand capital : « Quand on cherche plus profondément quel pourrait être le facteur sur lequel Jean-Luc Mélenchon compte asseoir la crédibilité de son programme, on le trouve : c’est une forme de nationalisme […]  On ne peut pas considérer comme un simple dérapage son discours en séance du Parlement européen selon lequel ce sont les travailleurs détachés, et non le capital, qui « volent le pain » des travailleurs sur place. Il prend au contraire un singulier relief au moment où, partout en Europe, nationalismes et tentations autoritaires instrumentalisent les souffrances sociales des victimes de la mondialisation financière et des politiques d’austérité. » Avant que de renvoyer Jean-Luc Mélenchon au rang d’un Trump français : « Ainsi de l’insistance sur le protectionnisme, certes qualifié de ‘solidaire’, qui intervient à toutes les pages du programme économique de la ‘France insoumise’. De façon comparable à ce que portent les forces nationalistes qui montent dangereusement en France comme en Europe ou aux États-Unis en faisant assaut de démagogie populiste, cette insistance revient à poser la France en opposition à un monde dangereux dont il importerait de se protéger par la puissance de l’État national au nom d’un ‘indépendantisme français’ ». Puis de faire de lui un dictateur en puissance : « Tout son programme est fondé sur la croyance que la toute-puissance de l’État – et particulièrement de son chef-… » . Odieux.

Certes l’outrance du propos discrédite ses auteurs et on pourrait sourire qu’en quatre pages l’ennemi de classe glisse vers le social-démocrate puis vers le national-populiste réunis sur un même bateau. Ce gloubi-boulga de la pensée atteste que le seul but recherché est de nuire et non de décrire. Mais la méthode ne peut-être ni acceptée, ni tolérée. Que cherche le PCF en créant de tels amalgames ? N’a-t-il pas lui-même été victime de ce procédé grossier quand des médias ou la fine fleur du PS assimilaient encore récemment ses positions à celles de l’extrême-droite ? N’avons-nous pas eu de cesse, les uns et les autres, de nous élever contre ces façons de faire pour se les voir aujourd’hui infligées par des personnages de notre propre camp ? Les coupables de ces propos se frappent eux-mêmes d’ignominie et doivent savoir que celle-ci ne leur sera pas pardonnée.

De tels procédés interdisent de répondre sur le fond à l’interpellation sauf à donner crédit à cette manière de faire. C’est bien dommage car la construction artificielle des désaccords par les économistes du PCF serait facilement ébranlée par le retour à l’Humain d’abord pour mesurer le prolongement dans lequel le programme de la France Insoumise s’inscrit. Mais elle amènerait aussi à s’interroger sur quelques positions cocasses défendues par les auteurs. Comme par exemple cette croyance européiste dévote qui amène à continuer à faire de la BCE la clé de voûte de toute politique publique ; ou cette obsolète « ambition de transformer la mondialisation », comme s’il ne fallait tirer aucun enseignement des cinq années qui nous séparent de 2012…

Je m’arrête là pour ne pas rentrer dans le jeu de ceux qui ont tout fait pour que ce texte ne soit pas l’objet d’un débat argumenté. Pourquoi d’ailleurs ce document est-il mis en circulation aujourd’hui ? Que les auteurs ne l’ont-ils pas fait avant, dans la phase de construction publique du projet l’Avenir en commun, s’ils avaient effectivement des choses à dire ?  L’objectif était-il de nuire ou de co-construire ? La réponse est dans la question.

A ce stade, on en est conduit à s’interroger sur qui tire dans le dos de qui quand toutes les dernières enquêtes d’opinion et plus encore les retours de nos compatriotes confirment que Jean-Luc Mélenchon est le candidat de notre camp le mieux placé pour atteindre le second tour. Si l’objectif réaffirmé en boucle par les communistes était réellement de battre la droite et l’extrême-droite, ils se saisiraient du levier incomparable que constituent Jean-Luc Mélenchon, la France insoumise et leur ancrage dans le mouvement populaire, et apporteraient leur contribution qui serait non négligeable à cette dynamique. A tout le moins pourrait-on espérer qu’ils ne cherchent pas à la briser. Tandis que nous ferraillons de notre côté contre la droite, le texte émis par le PCF à travers sa commission économie constitue pourtant une agression incompréhensible et injustifiée.

64 commentaires sur “Quand le débat au PCF dérape contre Mélenchon

  1. Boudine Jean-Pierre dit :

    Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre. J’ai des amis chez les communistes, spécialement à Marseille, amis que je me suis faits en étant le suppléant de Marie-Françoise Palloix (à cette époque, j’étais dans la fine équipe qui soutenait José Bové !). Malgré tout, je croise les doigts pour que Chassaigne gagne, puisque c’est le chemin le plus court vers la disparition de ce parti. Une chose est certaine : si une majorité décide de nous soutenir, il ne nous apporteront que des ennuis.

  2. BRETON Daniel dit :

    J’en reste sans voix , triste à pleurer .Venant des communistes fallait -il s’attendre à toute cette morgue ?. Quelle violence de leur part , c’est inouï .

  3. CLAUDE CARRON dit :

    Une question me vient : Qu’ont bien pu voter ces apparatchiks en 2012 ? Et même une seconde : pourquoi ne s’unissent-ils pas au candidat (lui aussi unique) présenté en solo par Robert HUE et son micro mouvement noyauté par le PRG et tenant dans une cabine téléphonique. ? Ces gens-là ne veulent pas la victoire d’une gauche digne de ce nom, c’est désormais clair. Au électeurs de se prononcer et d’en tirer les conclusions qui s’imposent. CC

  4. Delahaye MT dit :

    Il fallait un peu s’y attendre. Les dirigeants ont peur du vote des militants. Beaucoup de ceux-ci sont en train de rejoindre la FI.

    • CLAUDE CARRON dit :

      Oui je le pense aussi. Ce mode de « démocratie » au PCF a toujours ses limites figées aux années 50. La tête « pense » et les militants doivent suivre sans se questionner. Il y a donc implosion du PS et nouvelle scission au PCF en perspective, avec (cette fois).une très possible victoire de la France Insoumise et ça, ca dépasse la logique binaire de la direction du PCF.

      Je constate que beaucoup reproche à JLM de se présenter et de décider seul en se prenant le melon, mais tous ceux qui le font présentent, eux aussi, un candidat tout seul : LO, NPA, PCF, PS, Robert HUe avec son micro mouvement. Ca veut dire quoi ça ? D’autant qu’eux ne sont pas prêts de décrocher le timbale avce leur score ne dépassant jamais les 5%.Je commence seulement à comprendre pourquoi on s’est retrouvés bloqués avec le fameux balancier anti Lepen grâce au fameux front « républicain » depuis 30 ans Les communistes se basant sur les socialistes et les socialistes sur la droite et le centre. Et après on s’étonne que les acquis disparaissent et que la droite se croit permise à toutes les audaces, tandis que le FN se prend à rêver, tout en espérant toujours pouvoir faire peur avec à la clé, un risque de démobilisation du peuple de gauche désespéré. Là nous sommes à un carrefour et les vieilles habitudes ne passent plus, mais les mêmes s’accrochent bêtement, alors que ca va se jouer entre la France Insoumise et le Front National. Alors choisi vite ton cap camarade, ca urge. Nous, les insoumis, sommes engagés dans le combat et on ne lâchera rien. CC

      • Ricardo dit :

        Quand j’écris Hollande au 1er et 2nd tour je répond à une question posté par un lecteur à savoir pour qui avaient votés les apparatchiks en 2012 !
        En 2017 pour ma part ce sera évidemment JLM aux 2 tours . ✊🏻
        S’il ne peut pas se présenter au 1er ou s’il n’est pas au second , j’ai mon bulletin 49-3 dans mon tiroir !

    • CLAUDE CARRON dit :

      Le salut de la gauche est là.

  5. Ricardo dit :

    François du perd ton temps ! Laisse les dirigeants du PCF s’enliser tout seul et ne compte pas sur les adhérents qui voteront comme leurs chefs le leur dit sans compter les magouilles du vote et de son dépouillement Les vrais communistes nous ont déjà rejoint ,il ne reste plus dans ce parti que les mangent – merde et les opportunistes. On passe à autre chose…

  6. Ricardo dit :

    Les dirigeants PCF ont tout misés sur le PS si la France insoumise est en tête au 1er tour tout leur calcul tombe à l’eau , donc l’homme à abattre c’est Mélenchon !

    • Josée Sadu dit :

      Ils sombreront avec les socialistes auxquels ils s’accrochent comme la corde au pendu.
      Et tout ça dans le but de récupérer quelques sièges. Sauf que pour le PS c’est cuit : les législatives seront une déculottée mémorable
      Pour paraphraser Churchill, les élus communistes veulent éviter le désastre électoral au prix du déshonneur. Ils auront le mépris des électeurs, le désastre, et le déshonneur.

  7. rody dit :

    Attention, il s’agit de la « clique » ex-Huetiste/ortodoxes reconvertie en, jusqu’au-boutiste de l’alliance avec le PS. Elle avait déjà fait parler d’elle lors des élections régionales et municipales, préférant s’allier dès le premier tour avec le PS. Ce sont les mêmes qui osent ces propos nauséeux et gèrent la misère et l’austérité dans les collectivités sans mot dire. Leur décrédibilisation les rend fous. Ils ne sont sans doute pas majoritaire, mais représentent néanmoins une frange non-négligeable au PCF. Ils sont prêts à tout pour sauver et se sauver du désastre annoncé. Effectivement, nous devons dénoncer sans faiblesse cette pratique que l’on aurait pu croire venir de nos adversaires de droite (y compris du PS libéral) ou d’extrême droite. Ils sont dans l’ignominie et non comme souligné par Fançois Cocq dans le débat contradictoire. Une chose est d’être en désaccord avec notre programme et certaines de nos proposition, c’en est une autre de verser dans l’indicible, l’insulte, la manipulation et l’affrontement. L’angle d’attaque n’est pas anodin, sous couvert d’une commission faisant autorité dans le parti, puisque essentiellement composée d’économistes ou pseudo-économistes, se cache en réalité une double attaque : d’abord, présenter Jean-Luc Mélenchon et son programme comme étant d’inspiration populiste et ensuite, à quelques jours des votes des militants, convaincre les derniers indécis de valider la décision de la conférence nationale en actant sur une candidature PCF.

    Au-delà de la manœuvre, on voit bien que rien n’est réglé à l’intérieur du PCF, le vote des militants est plus qu’incertain d’autant que M-G Buffet a publiquement pris position pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Pierre Laurent, de son côté, « préfère » toujours la candidature de Jean-Luc Mélenchon vient-il de rappeler dans la presse. Le journal l’humanité fait un exercice d’équilibriste remarqué dans ses rubriques consacrées à la présidentielle.

    On pourrait d’ailleurs leur demander comment se fait-il qu’avec une telle volonté de changer la donne et être plus royaliste que le roi, pourquoi ne l’ont-ils pas fait dans les collectivités dans lesquelles ils sont à la barre ou la partage avec le PS. Lorsqu’ils étaient au gouvernement, ils n’ont pas fait mieux que les autres, ils se sont « aplatis » devant le PS.

    Attendons sereinement. Dans ce cas-là, il faut être unitaire pour deux. Beaucoup de communistes nous ont déjà rejoint. Il faut s’en féliciter. D’autres le feront, quel que soit le résultat de la consultation des communistes. On aurait pu imaginer une meilleure dynamique venant d’eux.

    Attachons-nous de faire en sorte de désigner rapidement maintenant dans toutes les circonscriptions nos candidats aux législatives, y compris là ou le sortant est un élu du PCF. Continuons d’avancer, c’est la meilleure réponse à l’insulte de ces gens.

    Cet épisode sera très difficile à passer par perte et profit.

  8. Ricardo dit :

    Supposons que les militants choisissent Mélenchon ( ce que je ne crois pas !) , moi je ne suis pas d’accord pour avoir le soutien du PCF et j’aimerais bien être consulter sur le sujet .Je demande donc un vote de la France insoumise sur cette question à savoir si les insoumis -es acceptent l’éventuel soutien du PCF

    • wurtzele1 dit :

      Ridicule … Tous les soutiens sont bons à prendre.., les refuser serait juste un sale problème d’ego mal placé, une immaturité scandaleuse!

      • Ricardo dit :

        Il y a des soutiens que l’on traîne comme un boulet !
        Pour avoir fait la campagne en 2012 j’ai pris des tas de réflexions alors que je n’étais pas PC, cette année ça se passe super bien avec un accueil d’enfer !

      • Tous les soutiens sont bons à prendre si l’on veut être au 2ème tour ! Maintenant si le PCF choisit de maintenir une candidature de témoignage , ce sera à ses risques et périls . Mais si Melenchon manque de peu le 2ème tour alors là, le PCF sera responsable de cet échec et devra l’emmener dans sa tombe !

    • Dolores dit :

      Alors ça c’est le comble du sectarisme ! Au nom de quel principe faudrait-il refuser aux communistes de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon ? Pensez-vous que la situation politique et la nécessité de la victoire nous permettent de refuser le concours et le soutien dès camarades du PCF ? Il ne faut pas oublier toutes les campagnes électorales menées ensemble depuis 2009.

      • CLAUDE CARRON dit :

        Pas faux ! Tous ensemble face aux cliques et au FN.

      • Ricardo dit :

        Mais les vrais communistes sont déjà avec la France insoumise, vous pensez sérieusement qu’ils vont coller des affiches pour Montebourg Valls Hollande et pourquoi pas Macron ou Fillon ?

      • Ricardo dit :

        Le comble de la duplicité c’est de faire des alliances à géométrie variable comme l’a fait le PCF avec le PS én se servant de l’étiquette FDG (qu’ils ont détruit de l’intérieur ) en 2012 et qui nous a fait perdre plus de 2 millions de voix entre la présidentielle et les législatives
        La preuve :http://mobile.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__LG2012/(path)/LG2012/FE.html
        Elles sont où les 4 millions de voix ?

      • Ricardo dit :

        Je peut te renvoyer le compliment , le PCF vote pour savoir s’il soutiendra JLM ou pas, je demande de pouvoir accepter ou pas tel ou tel soutien et cela ne concerne pas que le PCF , je refuse par exemple le soutien du PS et de ses militants mais pas celui des électeurs socialistes repentis .

      • BENBARA abdallah dit :

        dolores c’est bien de parler des camarades du pCF,je suis au pcf et nous sommes nombreux a choisir par notre vote le soutien a la candidature de jlm,je suis offusqué dee constater que certains des contributeurs plus haut n’e serait pas mecontents de la dispartion du PCF qui a quand meme permis a JLM d’etre connu,je tiens a les rassuraient le pcf renaitra ,nous y travaillerons

      • Ricardo dit :

        Nous souhaitons la bienvenue aux communistes sincères et désintéressé-es ! Je te rappelle que les adhérents de ton parti n’ont pas votés comme leurs « dirigeants », c’est quand même un signe . Effectivement à la France insoumise il y a des conditions , tout le monde est le bienvenue tant qu’il ne vient pas avec son parti en tête de gondole , chacun appartient au parti qui est le sien mais nul ne s’impose avec son étiquette , nous ne souhaitons pas reproduire se qu’il s’est passé avec le FDG ou ton parti avec ses alliances à géométrie variable mais surtout avec le PS . Tous les candidats seront France insoumise ou ne seront pas candidat !
        Prétendre que Jean Luc Mélenchon s’est fait connaître grâce au PCf c’est un peu fort de café , je n’aurai pas la cruauté de te rappeler le score du PCF En 2007 avant la candidature de Mélenchon !

    • j’avais cru comprendre que pour cette élection nous ne voulions pas même connaître l’opinion des partis.. seul nous intéresse le vote des individus (même s’ils ont dans leur poche la carte de leur parti..c’est leur droit) mais nous, on s’en fiche !

      • Ricardo dit :

        A la France insoumise nous acceptons tout le monde à partir du moment qu’il ne vient pas au nom d’un parti , nul ne l’empêche d’appartenir à tel ou tel parti Les partis politiques ne s’afficheront pas comme tel dans la France insoumise. Nous ne voulons pas que cela se termine comme le FDG avec des partis comme le PCF faisant alliance un coup avec EELV ou le PG et le plus souvent avec le PS . Pour être candidat pour la France insoumise il faudra adhèrer à sa charte et signer la charte Anticor(ruption) .

        Aux législatives de 2017 il n’y aura qu’une seule étiquette : France Insoumise . Les résultats ne pourront pas être éclatés comme l’a fait le ministre de l’intérieur à toutes les élections intermédiaires depuis 2012 , nous n’avons alors jamais retrouver les 4 millions de voix de la présidentielle .
        Vous pouvez le vérifier sur le site du ministère de l’intérieur .

  9. CH. Didier dit :

    Ignoble! Où est passé le communisme ?

  10. Je suis un communiste depuis l’age de 17 ans et j’en ai 62. je crois que vous n’atteindrez jamais les marches du palais en considérant les partenaires potentiels comme vous les considérez. Avez vous lu attentivement  » mélenchon, le choix de l’insoumission » ? si tel n’est pas le cas faites le, et vous ne verrez plus votre leader sous l’oeil d’un dieu tout puissant que tous devraient vénérer. les communistes ont vécu bien des tourmentes, ils existeront encore quand l’insoumis sera périmé pour la politique française, il s’est consommé au PS, il se consomme déjà dans la suffisance.

    • CLAUDE CARRON dit :

      Ça c’est vite dit. Le PCF s’est trop caviardé avec le PS et c’est ca qui vous tue, alors pour ne pas le reconnaître vous choisissez un bouc émissaire, comme la direction du PCF avait cassé Guingouin pour faire oublier la fuite de THOREZ en URSS et son drôle d’arrangement avec de Gaulle. Si le PCF ne se ressaisi pas en plaçant Marie-George ou son équivalent à la tête du parti, il est cuit. On parie ?

    • Ricardo dit :

      « votre leader sous l’oeil d’un dieu tout puissant »
      Vous utilisez les même arguments qu’utilisent la droite le PS et l’extrême droite relié par la presse aux ordres pour salir le porte parole du peuple , celui qui dérange le plus la caste dont le PCF est le zèlé serviteur. C’est pas les dirigeants du PC qui sont leurs cibles, mais bien Mélenchon qui est l’homme à abattre !
      Sachez par ailleurs que les insoumis n’ont ni dieu ni maître , quand Mélenchon ne sera plus à son poste de combat un autre prendra sa place.

    • Jacques J dit :

      Depuis ses années fortes 70\80, le PCF dégringole au fil des élections et si MR Chasseigne et ses amis n’y prennent garde, après les 3%, il finira dans l’ Indiférence totale. Vous feriez mieux messieurs de réviser votre position. La démocratie demande un autre comportement que des coups bas comme les vôtres et dont l’électeur n’aime pas et le jour venu, il en fait payer les conséquences !

  11. Maxime Campergue dit :

    Traçons notre chemin, les femmes et les hommes qui soutiennent le programme de « L’avenir en commun ». C’est la meilleure réponse aux insultes de ces apparatchicks jaloux, incohérents et incompétents et dictateurs. Surtout pas leur soutien, il nous apporteraient une mauvaise image vis à vis des électeurs et plein d’ennuis dans la construction de la nouvelle constitution si la France Insoumise gagne, portée par une équipe géniale et créative.

    • CLAUDE CARRON dit :

      Exact. Ça ne nous empêche pas de continuer noter combat et d’amplifier la dynamique lancée par Jean-Luc MELENCHON. CC.

    • Maryse et Richard M ou Mme MERCEREAU dit :

      Pour avoir milité 22 ans au P.C et l’avoir quitté en raison du sectarisme de « camarades » je sais que certains dirigeants obtus ne cèderont pas. Ils se croient toujours dans le parti de la « Résistance » , mais surtout ils veulent a tout prix (voire n’importe lequel ) conserver des élus pour avoir les moyens financiers de conserver leur Bunker ou comité central dans lequel d’ailleurs je possède des parts . Ils enragent de voire la place qu’a pris J.L Mélenchon et il est effectivement devenu leur premier ennemi au mépris de la Raison .
      Maryse Mercereau

      • CLAUDE CARRON dit :

        Bine vu Maryse. c’est aussi ce que je pense en tant qu’ex secrétaire de cellule PCF (93/98) devenu responsable associatif (barricades sociales), sympathisant PG, signataire de la 6e république et soutien actif de la France Insoumise. JLM renverse la table et certains y ont encore leurs assiettes…

      • Qu’ils portent l’héritage d’une résistance admirable, sans faille et d’un combat politique déterminé contre l’impérialisme capitaliste, je le reconnais et je respecte cela. Ils ont tous beaucoup donné comme on dit, la base et les dirigeants. Ca ne leur donne pas le droit de casser une possibilité d’unité pour battre la doite à cause de leur égo jaloux.

    • Ricardo dit :

      Bravo Maxime , je suis d’accord 100% avec toi je l’exprime plus haut .
      En 2012 nous avons dû traîner le PCF comme un boulet dans la campagne , ils nous mettaient des bâtons dans les roues pour finalement faire des alliances à géométrie variable mais le plus souvent avec le PS ce qui a semé la confusion chez les électeurs et aux législatives de 2012 nous n’avons pas rerouvé les 4 millions de voix de la présidentielle , eux mêmes par leur stratégie ridicule ont perdus des villes et des départements , quand on est pas clair les électeurs finsisssent par s’en rendre compte.
      Qu’ils rejoignent le PS et nous laissent faire notre chemin nous ne voulons pas d’eux . Idem pour EELV

      Ils sont où les 4 millions de voix ?
      http://mobile.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__LG2012/(path)/LG2012/FE.html

  12. Lunesoleil dit :

    La France Insoumise de Jean Luc Melenchon, il en faut des insoumis quand on voit l’état de la France, on peut pas continuer à être des moutons ou se faire plumer comme des poules sans réagir ?
    Je viens de visiter son blog, chose que je n’avais pas encore fait…

    • CLAUDE CARRON dit :

      Bonjour Lune soleil : Et n’oubliez pas de venir voir le programme qui se peaufine de façon réellement démocratique et auquel vous pouvez apporter votre pierre. CC

      • Lunesoleil dit :

        Bonjour Claude
        Je pense publier un article sur Jean Luc Melenchon , c’est important de s’impliquer et chacun le fait suivant ce qu’il peut apporter pour nourrir et réveiller les mentalités silencieuses..,
        Excellente journée à vous et merci de m’avoir répondu

  13. J J Duboulo dit :

    SI les communistes d’en haut étaient capables de gouverner la FRANCE dans l’intérêt des millions de travailleurs de notre Pays cela se saurait depuis longteemps.et nous l’aurions vu et vécu.

    Ce sont des  » présumés Médiocres boutiquiers aux prétentions personnelles illimitées ….. de présumés Médiocres » …

    Et comme les présumés Médiocrtes plutôt que de parler d’eux et de ce qu’ils sont capables de faire, « ils se projetent sur autrui, [« JLM2017″], en oubliant que ce qui sort de leurs Bouches, vient de leurs intéruers à EUX et las Caractérisent EUX avant tout.

    Depuis le départ du présumé,  » Grand Guignol Médiatique ». le Pc et ses leaders » ont été incapables de fonder un grand partie politique, [C.Q.F.D.}].

     » Le RESTE n’est que masturbations sémentiques de présumés ‘impuissants politiques qui n’éjaculent rien de POSITIFS pour les Travailleurs ».

    Et pendant ce temps là, des millions de Travailleurs et de chômeurs souffrent de plus en plus à l’Entrée de l’Hiver dans leurs vies quotidiennes.

    HONNEURS aux restaus du Coeutr et AUX FANTASSINS de l’Abbé Pierre, présents en réels sur le terra
    in pour Aider les Pauvres.

    • très dubitatif je m’interroge , eh ! oui , à 81 ans et plus de 60 ans de militantisme , sur ce qu’est , encore le PC ! Son influence est-elle si importante qu’elle ferait basculer des élections . Soyons sérieux et lucides , si on le crédite de 2 à 3 % de quel poids va-t-il peser ? Tout est à reconstruire y compris sa ligne politique fondamentale débarrassée de son arrivisme de postes électifs , le formation de ses jeunes et nouveaux adhérents sur les bases fondamentales du marxisme léninisme , redevenir le parti de la classe ouvrière avec une activité à la base dans les cellules d’entreprises et locales .Certains vont se récrier , affirmer haut et fort que ce travail existe , oui , peut-être à quelques exceptions près , mais la réalité ? Revoir les directions à tous les échelons , en changer , mais qui le veut réellement ? Alors le PC ? ARME DE CONQUÊTES ? Allons donc ! Si certains aboient et veulent sa mort c’est certainement que les idéaux <u'il incarne encore , à son corps défendant , sont toujours porteurs de devenir . Cesser la recherche , à n'importe quel prix et compromission de postes électifs et se rexcentrer sur le combat idéologique fondamental Salut et Fraternité Claude Arteaud né Lafitte

  14. Julien Guézennec dit :

    Le PCF, lui au moins, à un débat pour savoir qui sera son candidat…

    • CLAUDE CARRON dit :

      Ah bon ? Tous les choix et avis des camarades sont vraiment pris en comptes par ceux qui se prétendent impartiaux au PCF? C’est comme dire que le démocratie réelle est active en France, quoi …

    • Ricardo dit :

      Oui il y a un débat et alors !
      La direction de ton Parti à même déjà les résultats du scrutin des adhérents dans les tiroirs moi je dis 46 -54 contre Mélenchon

      • CLAUDE CARRON dit :

        Oui c’est bien ça le problème : ils ont la question et la réponse avant même le début du débat.

  15. rody dit :

    L’entrée en liste d’Hollande dans les tous prochains jours devrait clarifier un peu le paysage. Un appel qui semble tomber à pic et en annoncer d’autres, pétition en faveur de Hollande et son bilan parue dans le Journal du Dimanche de gens émanant de l’entreprise, des médias et du show-biz. Ça vaut on pesant d’or. On y voit la main invisible du PS qui glorifie le bilan social de Hollande e du PS. Ils ne manquent pas d’air.

    Si on ne leur enlève pas le droit de prendre partie, ni le notre de le contester, faut-il encore que l’enjeu en vaut la chandelle, ce qui est loin d’être prouvé et que le bilan du quinquennat, tel qu’il tente nous le présenter, ne soit pas le voile qui cacherait la misère sociale qu’ils ne veulent surtout pas que l’on voit. Il y a une sorte d’entre soi chez ces gens là qui occulte la réalité. On ne vit pas dans le même monde. Ils veulent bien compatir, à l’extrême partager une soirée de solidarité devant les caméras mais, il y a un quand même des limités à ne pas franchir : remettre en cause leur privilège de caste. Ne faisant jamais dans la dentelle, la télévision relaie le spectacle. N’a t-on pas vu et entendu un de leurs représentants sur la 2, pitoyable dans le rôle de souffleur de la pensée unique, jouer le second rôle, défendre l’indéfendable nous donnant envie de lui donner la réplique en lui envoyant un coup de poing pour de vrai, ce qui n’enlève en rien sa qualité d’acteur ou de metteur en scène, dans le champ politique c’est une toute autre paire de manche.

    J’ai relu par deux fois la saillie de la commission économique du PCF, j’en reste encore pantois. Comment peut on écrire de telles inepties? J’en ai profité pour relire aussi le programme l’avenir en commun, qu’il leur aurait fallu , s’il avait été un temps soi peu sincère et honnête, analyser dans sa globalité, ce qu’ils n’ont pas fait ou voulu faire sans doute. Ce n’était d’ailleurs pas leur l’objectif. La violence de leur texte peut révéler qu’il existe un vrai clivage parmi les adhérents du PCF, des désaccords profonds, un sentiment de fin de cycle. Après cela, on peut penser qu’il aura du mal à survivre à cette nouvelle crise interne. Il faut peut être y voir aussi le dernier soubresaut d’un clan qui sent que les rênes du parti leur lui échapper.

    On verra bien à la fin de la semaine ce qu’il en sera. Quelle que soit l’issue, les lendemains seront douloureux pour le PCF qui aura raté le train et peut être sa sortie.

  16. Ca y est c’est reparti on nous refait le coup de la présence au second tour ! En 2012 on avait déjà entendu ce refrain ! Franchement pour qui prend-on les gens et les communistes en particulier ? Chacun-e sait que le seul moyen pour qu’il y ait un candidat de gauche au second tour, il faudrait qu’il n’y ait qu’un seul candidat pour toute la gauche. Or chacun-e et chacune sait également et le constate au vu des candidatures déjà déclarées et de celles à venir que ce ne sera pas le cas. Et ce n’est pas Mélenchon qui peut rassembler toute la gauche c’est clair ! D’ailleurs le veut-il lui même ? on peut en douter au vu de certaines de ses déclarations.

    • CLAUDE CARRON dit :

      Ce qui se prépare pour le 23 avril et le 7 mai 2017, n’a rien à voir avec 2012 les paramètres sont totalement différents et JLM n’est pas tombé dans le piège du FN et a eu la subtilité d’écouter la supplique de 20.000 de ses soutiens de la première heure dont je fais partie (et qui dépassent maintenant les 150 000) : entrer en campagne sans attendre, dès qu’il aurait la confirmation que le PCF allait faire traîner les choses (ce qu’il n’a aps manquer de faire). Il a donc créé une dynamique et c’est aux autres formations de s’y rallier si elles veulent qu’une gauche enfin digne de ce nom gagne. 8000 communistes nous rejoignent et ce n’est qu’un début. Ceux qui la jouent perso sont ceux qui décident de proposer un candidat en espérant dépasser les 5% fatidiques. C’est petit et mesquin. La France insoumise et ses alliés déclarés va gagner cette élection, n’en déplaise à ceux qui se contente de petits arrangement d’arrière cuisine électorale, au détriment du peuple de gauche qui n’en peut plus. CC

    • John Moisant dit :

      Le mot « gauche » pour beaucoup de gens ne veut plus rien dire.

      Hollande dit de gauche fait une politique à 95% pire que la droite de 2007-2012. Donc Hollande est pire que Sarkozy.

      JLM ne veut pas rassembler la Gauche, c’est tout à fait exact, la France Insoumise veut rassembler le Peuple. Que cela plaise ou non, JLM peut arriver au second tour, plus de 150.000 soutiens à sa proposition de candidature et un programme l’Avenir en commun plus proche du QCM du PCF que la politique d’Hollande/Macron/Valls/Montebourg.

      Lorsque l’on se penche sur le fil twitter de JMD, on se rend compte que ce Mr. reprend la fable du journal Le Point: « JLM traite des PCF d’abrutis ». Cela a été démenti par JLM.

      On peut donc en conclure Mr., que vous êtes, sans vouloir vous offenser, plutôt à coté de la plaque.

  17. Maxemilien dit :

    Ce sont les pires stalino-fascistes une plaie.

  18. zbayar dit :

    Cette note de la commission économique du PCF n’est qu’un symptôme de plus de la déliquescence de ce Parti. Elle pose plus de problèmes au parti lui même qu’à JLM et à la FI. La caravane passe les chiens aboient

  19. LAURENT BAUDRY dit :

    Est ce que le parti communiste a encore quelque chose en commun avec le parti communiste ? Cette question peut paraître de prime abord un peu caffouilleuse mais elle prend tout son sens lorsqu’on considère le dogme et les combats passés. Il faut clairement se poser la question de savoir si les dirigeants de ce parti ne sont pas tout simplement en train de trahir la pensée de leurs aines et de liquider un parti qui, historiquement et démocratiquement ne devrait pas disparaître mais au contraire figurer au devant de la scène politique !

    • CLAUDE CARRON dit :

      C’est un eu le genre de question que je me suis posée en 1998 quand j’ai rendu ma carte PCF pour aller créer mon assos et tenter d’aider les petites gens dans leurs difficultés (qui étaien t aiussi les miens puisque RMIste) administratives, afin de développer la citoyenneté et ramener ces gens vers le vote et la vraie gauche,
      Ce que le PCF (Eure) refusait d’entendre, alors que mon propos était clair : « On ne peut pas venir parler au gens de politique nationale et internationale, si on ne se met déjà pas à leur niveau de difficultés sociales et sociétales ». Des barricades sociales, quoi !
      Ca fait 17 ans que j’y combat et nous comptons quelques belles petites victoires en matière de respect du droit et l’observation d’une réactivation e l’idée politique. La France Insoumise pratique également cette démarche dans son circuit caravane et ca marche : les gens sont écoutés et écoutent en retour. Imaginons 30.000 assos comme ça à travers le pays…
      Je ne suis qu’un autdidacte sans le Certif (en 65 j’ai commencé à bosser à 14 ans). C’est du bénévolat combatif et militant dédié au social de terrain et à la défense des droits sociaux (je ne suis pas subventionné : trop dérangeant) alors si je peux le faire, tout le monde peut le faire. Chiche ! CC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s