Le PCF de Charybde en Scylla

montebourg-4-veritesAprès que Scylla Dartigolles a ce lundi fait retentir le cri de l’appel montebourgeois indiquant la disponibilité du PCF pour attendre février et la fin de la primaire socialiste pour décider réellement du choix de son parti, Charybde Montebourg affiche dès le dimanche, dans une interview au JDD, sa volonté d’engloutir le PCF qui se serait aventureusement risqué dans la passe.

Les journalistes du JDD ont ainsi tout suivi du nouveau calendrier proposé lundi par la direction du PCF : quel que soit le résultat du vote de la consultation interne qui débute le 5 novembre, la décision sera inféodée au résultat de la primaire socialiste qui se tient elle fin janvier et à une hypothétique victoire d’Arnaud Montebourg lors de celle-ci. Ainsi, interrogé sur un éventuel soutien du PCF dès le premier tour en cas de victoire à la primaire, Arnaud Montebourg répond par…François Mitterrand : « François Mitterrand m’a beaucoup inspiré ». Pas sûr qu’un tel exemple soit de nature à rassurer les communistes. Car Arnaud Montebourg va au bout de sa logique, souhaitant « réaliser l’union des gauches ». Cette position mérite que l’on s’y attarde. C’est en effet au nom de ce regroupement à gauche qu’Arnaud Montebourg propose que Manuel Valls le rejoigne dans la primaire socialiste, lui lançant ainsi : « Quitte le gouvernement et sois candidat à la primaire !». Avant que de réaffirmer quelques instants après : « J’accepterai le résultat de la primaire », et donc de se ranger derrière François Hollande…ou désormais Manuel Valls. Un retour à l’époque du gouvernement en sorte…

De telles déclarations devraient interpeller le PCF. Ce dernier clame en effet depuis le mois de mars (de janvier à mars, l’hypothèse de la participation à la primaire à laquelle participerait François Hollande était encore ouverte…) qu’il ne souhaite pas participer à une primaire dans laquelle s’inscriraient François Hollande ou Manuel Valls ou les tenants de la ligne politique qu’ils incarnent. Voilà pourtant désormais la place du Colonel Fabien prête à assujettir sa décision à une telle primaire. Pire, c’est au moment même où le président sortant se voit en situation d’être possiblement expulsé de cette primaire que le candidat sur lequel elle mise y invite… Manuel Valls,  ramenant de fait la primaire à un choix contraignant entre des lignes stratégiques et idéologiques, ce à quoi justement ne veut pas participer le PCF qui craint à juste titre que ce ne soit pas le résultat désiré qui en sorte. Echec et mat.

Le Monde, perfide, peut alors bien titrer « Montebourg prêt à l’union avec les PCF mais pas avec Jean-Luc Mélenchon», celle-ci a tout du traquenard. Interrogé sur « l’union avec les communistes […]dès le premier tour » de la présidentielle, Arnaud Montebourg répond : « Pourquoi pas, s’ils le souhaitent ? Mon projet a été applaudi à la Fête de L’Humanité comme dans des cercles d’entrepreneurs, devant lesquels je tiens exactement le même langage. » Au moins les choses sont claires : « s’ils le souhaitent ». Ni discussions, ni négociations sur le fond, ce serait un ralliement sans conditions. Il faudrait aux communistes avaler Montebourg mais aussi son programme. Celui-ci est d’ailleurs selon lui déjà passé sous les fourches caudines du PCF via l’applaudimètre de la fête de l’Humanité…ramenée au même rang que la supposée validation par des cercles d’entrepreneurs. Le programme ne semble pas communiste pour autant. Arnaud Montebourg, qui refuse dans la même interview l’augmentation du Smic et des salaires sauf dans une improbable convergence européenne, le qualifie ainsi de « socialiste mais pas seulement : il est aussi républicain, écologiste, et même gaulliste social ». Communiste point. Quant à imposer ensuite quoi que ce soit à celui qui viendrait de gagner la primaire du PS,  c’est là une curieuse conception de l’évaluation des rapports de force…Un tel choix de la part des communistes serait pour le moins curieux à l’heure où L’avenir en commun, le programme de la France Insoumise et de celui- qui fut leur candidat en 2012, est le prolongement de l’Humain d’abord et reprend 80% du relevé de conclusions du questionnaire que le PCF a distribué ces derniers mois.

Montebourg a il est vrai ceci de commun avec les dirigeants du PCF de chercher dans la période à égratigner Jean-Luc Mélenchon. Ainsi, dans son interview au JDD, il assène : « Ce qui sépare Mélenchon du reste de la gauche, c’est sa radicalité et son isolement ». Sauf à préférer être mal accompagné par quelques pachydermes impotents, les 140.000 insoumis, les 4 millions de voix de 2012 et la dynamique populaire autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon font que le second point ne mérite pas que l’on s’y attarde. Pour ce qui est du premier point par contre, interrogé peu après sur l’Europe, Arnaud Montebourg trouve finalement à la radicalité des vertus qu’il ne soupçonnait pas jusqu’alors, se présentant, diantre, comme un « réformateur radical de l’Union européenne ». Comme quoi, ce n’est pas la radicalité qui est un problème, Arnaud Montebourg étant d’ailleurs obligé de concéder plus loin qu’ « elle est parfois nécessaire ». En l’occurrence, c’est plus le côté « réformateur » de cette Europe qui peut soulever des interrogations…

C’est une bien curieuse semaine qui s’achève, les cris de Scylla poussant donc le PCF vers Charybde. Les communistes, interpellés le 5 novembre par leur direction, devraient pour éviter l’écueil se souvenir qu’Ulysse, avant que de faire naufrage, y perdit ses compagnons.

29 commentaires sur “Le PCF de Charybde en Scylla

  1. BRETON Daniel dit :

    Ecoeuré j’en suis . Ces -Montebourg , Hamon, Laurent, Chassaigne …. PCF…ne m’intéressent plus ou peu .A mon niveau -militant de base – je m’attache à l’impossible pour la F .Insoumise et Mélenchon . J’ai quitté le PCF il y a quelques années dèja pour les motifs qui sont profondément les mêmes que ceux d’aujourd’hui -navigation à vue, les places remplacent la lutte ideologique, PCF =appendice de solférino …..Dommage ! Laurent conduit son parti vers sa quasi disparition , j’en suis triste . La France Insoumise mon seul Intéret et toute ma disponibilité. Merci pour vos commentaires et analyses . J’apprécie ! . D.BRETON

    • Je crois que nous sommes nombreux a penser comme toi.

    • Ricardo dit :

      Je suis rentré au PCF en 2012 dans le Sud Ouest c’était ma première adhésion à un parti politique étant militant syndical CGT , pensant rejoindre le FDG , je me suis rendu compte au bout de huit mois et quelques réunions que les dirigeants du PCF local (Toulouse) sabordaient le FDG et la candidature de Mélenchon, je les ai quittés pour rejoindre le PG et maintenant la France insoumise où on ne me demande pas mes papiers à l’entrée ni de prendre de carte mais je cotise au PG pour apporter ma contribution , l’argent étant le nerf de la guerre.
      Je ne suis absolument pas surpris de la décision des dirigeants du PC en réalité ils n’ont jamais coupés les ponts avec le PS . Beaucoup de militants communistes qui font campagne pour la France insoumise avec nous. ont bien compris le double langage de leur direction (rouge à l’extérieur rose à l’intérieur ) et je les remercie de rejoindre nombreux la France insoumise.
      Je n’est pas envie de revivre l’épisode désastreux de 2012 et des élections suivantes , je ne fais aucune confiance aux dirigeants du PCF .

      Maintenant que nous avons un programme « l’avenir en commun » , près de 145 000 soutiens déclarés , 1400 groupes d’appuis dans toute la France et un candidat Jean Luc Mélenchon et bientôt 577 candidats et leurs suppléants , ça roule tout seul.
      Nous avançons avec détermination et espoir depuis 2012 et encore plus depuis la candidature de Jean Luc pour 2017 . Nous n’attendons pas de nous lancer 2 mois avant l’élection quand les jeux seront déjà fait ! Nous sommes activement sur le terrain depuis le mois de mars . Hasta la victoria siempre !

    • BRETON Daniel dit :

      « Merci pour vos commentaires et analyses » Mr COCQ

  2. franck milo dit :

    Ne voyez-vous pas le tourbillon au centre se former ? le PS est déja au bord du trou noir, le PCF ne contrôle plus son cap. JL Mélenchon a déja 300 signature depuis hier cad les 3/5. quand il sera trop tard vous devrez avaler les couleuvres de Dartigolles et de Laurent. qui eux se seront trouvés un autre job….je suis triste.

  3. Yann Amar dit :

    Le PCF s’apprête à partager le funeste destin du PS …. comme le PS il ne vise désormais que les législatives pour tenter de sauver quelques meubles vermoulus (élus) , mais le cheval PS est une vieille rosse qui ne peut plus se trainer … On achéve bien les chevaux ! Alors avec nos bulletins de vote insoumis nous achéveront cette rosse et ceux qui sont à sa traine… qu’on se se le dise !

  4. Ricardo dit :

    La mélasse à la droite de la France insoumise n’a que très peu d’intérêt . La gauche quand à elle à son candidat Jean Luc Mélenchon, son programme l’Avenir en commun plus de 144 000 soutiens déclarés , 1400 groupes d’appuis dans toute la France . On avance depuis le mois de mars le reste n’est que tambouille politicienne , tout ce que nous rejetons . Nous ferons sans les Hollande , Valls Macron , Montebourg , Laurent , Chassaigne Hamon et consorts et les électeurs seront les seuls juges en avril et mai 2017.

  5. Pierre dit :

    Au PCF on n’est pas plus bête qu ailleurs et on voit l’impasse dans laquelle se trouve le parti. Voir par exemple ce document
    http://section-ratp.pcf.fr/93152
    Visiblement pour les cadres intermédiaires il n’y a plus que des mauvaises solutions pour le pcf
    Peut etre que s’ils avaient arrêté de répéter en boucle les arguments de Dartigolles ils auraient pu réfléchir pour ne pas en arriver là

    Ils auraient aussi pu s’economiser le ridicule d’une  » GRANDE PETiTION » qui a été signée par bien moins de 10 % des adhérents du pcf( certains assez nombreux signant en appelant à tejoindre JLM)
    Maintenant aux militants du pcf de se poser la question sur ce qui serait le mieux pour le peuple français

    • Maximilien dit :

      Le problème c’est que pour ces élections comme toutes celles ayant lieu au PCF les dés sont pipés ce sont les Fédérations du parti qui élisent les membres qui assisteront à la conférence du 5 Novembre , donc si j’ai bien tout suivi les Fédérations choisissent leur représentants en fonction du vote qu’ils veulent obtenir , ils éliminent donc d’office les opposants à la ligne choisie par le Parti.
      ( voir le lien de la RATP du message de Pierre un peu plus haut 🖕🏿🖕🏿🖕🏿)

      • Pierre dit :

        La nouveauté, c’est que les Fédérations ne savent pas quoi choisir: le 5 novembre, comme à chaque fois, la décision va être prise de reporter à plus tard une décision définitive. Ils ont la frousse de totalement disparaitre avec la pasokisation du PS et le masquent dans le chiffon rouge ou plutôt noire de la droite et de l’extreme droite en 2017

        C’est tout le sens de la nouvelle intervention de Dartigolle sur RFI ce matin qui nous redit tout le bien qu’il pense d’une éventuelle victoire de Montebourg à la primaire du PS. Il attend un deus ex machina qui le sauverait de l’impasse totale où lui et quelques autres ont mis le PCF.

        Cette situation glauque laisse la place à toutes sortes de coup de mauvais coups comme par exemple la diffusion d’un texte « Melenchon Pape » où un sinistre personnage se faisant appelé Descarte arrive à écrire : »La Vérité qui fait les « insoumis » n’est pas si différente que celle qui fait Daesh »

        on trouve ce texte sur le blog de ce « Descartes », dans les commentaires de la « grande Pétition », sur le site de la section PCF d’Arras http://pcfarras.over-blog.com/2016/10/melenchon-pape.html etc….Quand on lit ce texte, on se demande jusqu’où peuvent aller ceux qui veulent « tuer » l’objet politique Melenchon.

  6. nous ex-sympatisants pcf disons que ce nouvel égarement du parti vers des eaux troubles déjà connues et éculées d’alliances re-vallsiennes et macronniennes ainsi que trop d »attente est une nuisance .sommes pour cht vers la France humaniste.vive jlm2017

  7. Gérard dit :

    Le mieux pour le peuple français, c est que JLM malgré tous ses défauts soit le seul est unique candidat delà Gauche (le PS) n est plus de gauche que les militants de base socialiste re joignent la France insoumise s ils veulent vraiment changer la vie quant au PCF si par malheur il soutient Montebourg alors by by camarade
    I

    • Ricardo dit :

      Quels sont ses défauts ? Pouvez vous être plus précis !

    • nadine loukianenko dit :

      il y eu une mauvaise interprétation de mon texte ,je n’ai pas dit « malgré tous ses défauts » pour moi c’est le plus honnête ,sincère , avec des valeurs humaines et républicaines ,le détail de son programme de gouvernement sur tous les thèmes sont réaliste et il en donne la preuve souvent dans ses discours tout au long de l’année et depuis 2012 et bien avant encore et tout ses ennemis se chargent bien de le démolir çà prouve bien qu’ils en ont peur .bien à toi ricardo.
      salutations gérard.

      • Ricardo dit :

        Ok tu parles des « défauts  » que lui imputent ses adversaires , pas de souci Gérard
        fraternellement✊

  8. nadine loukianenko dit :

    moi simple citoyen de 71an je vous donne mon avis personnel .depuis mon jeune age jusqu’à
    aujourd’hui j’ai toujours voté au 2eme tour de toutes élections pour le candidat de gauche .ce qui se passe actuellement est différent .depuis 2012 le front de gauche était un bon moyen pour arriver au pouvoir ,aujourd’hui la situation est grave, les militants et le « peuple » ne comprendrons
    pas votre désunion pour désigner le candidat unique qui représentera la vrai gauche de la france insoumise avec jl MELENCHON.vous devez trouver les solutions pour que l’ont puissent gagner
    cette élection de 2017 il faut montrer l’exemple pour la france et l’europe sinon il sera peut être trop tard et nous entreront dans une période de l’histoire absolument dramatique pour nos tous
    la pauvreté ,la haine ,et la guerre je crois encore au bon sens de tous les dirigeants qui ont des valeurs humaines et républicaines. bien sincèrement à vous .

  9. Villanova dit :

    Bonjour
    Ci dessous les dirigeants communistes font des plans sur la comète du style avec ou sans soutiens à Mélenchon et sa France insoumise ou avec l’aile ou la cuisse du PS . Il y a une solution qu’ils n’ont pas envisagés dans leurs petits calculs de boutiquier , c’est que la France insoumise avec leur candidat puissent les rejeter et refuser toute forme de soutien ; je pense qu’en toute logique et après les bâtons dans les roues qu’ils nous ont mis depuis 2012 cette dernière option serait la meilleure et la plus payante électoralement ( on a vu que Podemos n’a rien gagné avec l’apport des communistes d’IU, leurs électeurs s’étant abstenu-és ) nous serions bien inspirés de faire sans le PCF.
    S’il était malgré tout décidé de s’associer avec le PCF ce serait sans moi et de nombreux insoumis .
    Un insoumis adhérent du PG.

    http://section-ratp.pcf.fr/93152

  10. Martin dit :

    « Après qu’il a » désolé.

  11. Delagrange Herve dit :

    A la gueule de gendre parfait de Montebourg je prefère de loin l’intelligence le charisme la force de persuasion de notre Jean Luc qui est toujours resté ferme dans ses convictions.
    On en est à 300 signatures et on va y arriver. On occupe tous les fronts et surtoût celui du numérique pour que notre discours ne soit pas bidouillé par ces crapules de merdiacrates .
    De l’argent on va en trouver sans aller en Lybie ou à Moscou et notre volonté de changer ce système pourri est inaltérable .
    Nous allons gagner c’est sûr malgré ce que puissent en penser ces loosers de Laurent et Dartignolles .

    • Ricardo dit :

      « On en est à 300 signatures et on va y arriver » bien sûr qu’on va y arriver Hervé encore 2-3 (voir plus) parrainages par département . Avec un programme ( blog de JLM ) et des dizaines de milliers de soutiens déclaré -es nous sommes’ indestructibles .
      Hasta la victoria siempre

  12. Ricardo dit :

    #Pierre : Venant du membre d’un parti qui a glorifié Staline c’est cocasse et il fallait oser ! Il n’a même pas le courage de signer sous son véritable nom, on connait trop bien les méthodes stalinienne .

  13. Rien de bien nouveau dans la stratégie du PCF telle qu’on le lit dans le rapport préparatoire de la section de la RATP à la conférence du 5 novembre prochain. Seule la dynamique de la campagne de Jean-Luc Mélenchon et des Insoumis bousculent le scénario qu’avait tenté de mettre en place le PCF depuis des mois, sinon des années, c’est-à-dire une alliance électoraliste avec le PS, à géométrie variable suivant les localités. A bien y regarder, avec les trois propositions qui sont mises en débat, décider de ne rien décider et attendre, acter la candidature de Jean-Luc Mélenchon, mais avec de telles conditions qu’elle reviendrait à ne pas le soutenir ou enfin avoir un candidat du PCF provisoire en attendant l’éventuel messie, mènent toutes à l’impasse.
    Après les cinq années de mandature des socialistes, les électeurs s’apprêtent à sanctionner tout ce qui peut paraître de prêt ou de loin comme ayant participé au traitement de cheval contre les salariés. Ce rejet est du même ordre que celui qui avait prévalu lors de la défaite de Sarkozy.
    Le ressentiment à l’égard de Hollande et du PS est encore plus important aujourd’hui. Peu importe que le socialiste soit libéral ou pas, ministres déchus ou pas, opposants de la dernière heures ou pas, ils seront tous sanctionnées d’une manière ou d’une autre. On en a vu un premier exemple avec Dufflot. Les ressentiments sont tellement importants que nous ne pouvons pas encore en mesurer le niveau du tremblement de terre qui peut arriver.
    L’équation est assez simple et c’est ce qu’ont bien ce qu’on comprit Jean-Luc Mélenchon et les Insoumis, face à un PCF qui tergiversaient, qui s’autorisait à des alliances en fonction de ses intérêts de parti, qui s’opposait à ce que le FDG devienne un mouvement à part entière avec adhésion, mais qui n’avait pas assez de mots assez dur à l’égard de la politique du PS libéral, mais sans en tirer les enseignements, devrions-nous attendre ou s’engager. Le choix qui a été fait est d’avancer, sans attendre. Et la situation actuelle nous donne raison.
    Il y a un tel imbroglio qu’il n’est pas certain que le PCF tranchent encore cette fois-ci. Tant qu’il n’aura pas décidé de la rupture électoraliste avec le PS libéral, le PCF continuera de naviguer au risque de se faire engloutir. Bien évidemment, cela ne va pas aider à la dynamique de notre candidat Jean-Luc. Quoique ?

    • Ricardo dit :

      Tout à fait d’accord avec toi
      C’est le « quoique » final qui me plait
      car je pense que les dirigeants du PCF sont un boulet que l’on devait tirer.
      Le choix de la France insoumise est le judicieux et rassembleur, car il ouvre les portes et les fenêtres au lieu de les fermer .

  14. Boudine Jean-Pierre dit :

    Personellement, je forme le voeu que les trois options : Mélenchon, Chassaigne, Montebourg, se répartissent, lors de la consultation de ce qui reste du PCF, ainsi : 30% pour Mélenchon, 34% pour Chassaigne et 36% pour Montebourg. Les pro-mélenchon nous rejoignent, et les deux autres camps s’écharpent jusqu’à l’enterrement du PCF. Je regrette de dire ça d’un parti dont j’ai été proche (ancien responsable du bureau de ville de l’UEC d’Orsay), mais je crois que c’est, maintenant, inévitable. Le PCF doit disparaitre comme a disparu le PCI.

    Sinon, ce que dit Montebourg est idiot (Arnault n’est pas très intelligent) sur l’isolement et la radicalité de JLM, mais pas complètement dépourvu de pertinence. Simplement, il répète sans bien comprendre. Notre mouvement est un mouvement EMERGENT. Cela ne ressemble guère à une aile gauche du PS, même si le PG en est partiellement issu. Ni à une aile gauche des écologistes, même si (etc). Nous sommes en effet « isolés » de tout le vieux système. Et nous sommes « radicaux » du fait que la situation de la civilisation est telle que ce que proposent les « modérés », ce sont des cautères à coller sur des jambes de bois. Nous mettons en avant des mesures réalistes et mesurées, mais en effet, assez « radicales » et crédibles pour cette raison même.

    • Ricardo dit :

      Ce sont les libéraux PS-PCF , LR et UDI tous
      réunies qui sont extrémistes et radicaux la France insoumise , elle, est raisonnable !

  15. […] ainsi à la fusion programmée de celles-ci. L’invitation à la primaire lancée à Manuel Valls (« Quitte le gouvernement et sois candidat à la primaire ! ») se voit désormais assortie de garanties données à ce dernier pour que, par-delà les […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s