Les perles de l’oral de rattrapage du PS sur la loi travail

Meeting PSLe Bac approche mais le Parti socialiste est déjà lui recalé. Le PS organisait ce mercredi 8 juin son meeting de rattrapage de promotion de la loi El Khomri. A défendre l’indéfendable, on en vient forcément à dire des âneries, surtout quand les candidats en repêchage se nomment Manuel Valls, Myriam El Khomri, Jean-Christophe Cambadélis ou encore Stéphane Le Foll (lui il redouble). Balayage rapide des perles de l’oral du PS.

Le titre du meeting est une perle à lui tout seul et se passe de commentaires : « Défendons le progrès social ». Ca c’est fait, voilà donné le ton de la soirée.

Soirée intimiste au demeurant. Le jury était nécessairement bienveillant puisque le sésame pour entrer dans la salle consistait à montrer sa carte du PS. Finalement 200 personnes (voir la photo) dans ces conditions (moins les 12 ministres, 37 parlementaires et 94 collaborateurs présents), c’est pas mal. En être réduit le 8 juin à faire des réunions pour convaincre celles et ceux qui ont encore leur carte au PS, c’est par contre un peu plus inquiétant mais passons…

Puisqu’il fallait un Monsieur Loyal, le PS a confié cette tâche à Jean-Christophe Cambadélis, aussitôt affublé du titre de « premier secrétaire du progrès social ». Une dépêche AFP annonce qu’en apprenant la nouvelle, Henri Emmanuelli, premier secrétaire de 1994 à 1995, s’est étouffé en avalant de travers un ortolan.

La stratégie conçue minutieusement par les Sun Tzu de Solferino devait consister à taper sur la droite sénatoriale, coupable de détricoter le texte. Trop compliqué de mettre en lumière des désaccords factices en la droite et le gouvernement. Myriam El Khomri a préféré se rapatrier sur la critique de Jean-Luc Mélenchon, preuve s’il en était besoin que l’incarnation que celui-ci représente à gauche fait courir un vent de panique au sein du PS : «  Jean-Luc Mélenchon avec ses insoumis, il en sait quelque chose vu tous ceux qui dans son camp refusent de se soumettre à sa candidature ». Myriam El Khomri sera pour cette excellente boutade privée d’examen pour les 11 prochains mois pour avoir copié sur Pierre Laurent qui avait le copyright.

Et puisque Jean-Luc Mélenchon hante désormais les fantômes du PS, Jean-Christophe Cambadélis a cru bon de mettre en garde : « Il ne faut pas laisser mélenchoniser la gauche ». Consulté, Alain Rey aurait donné son accord pour le passage dans la langue française du terme tant il est vrai que les sympathisants de gauche ont début juin plébiscité Jean-Luc Mélenchon comme la personnalité politique qui porte le mieux les valeurs de celle-ci. Pour autant le contre-sens est flagrant : ce n’est pas la gauche qui se mélenchonise, car ce serait à dire que la gauche aurait disparu dans son sens, dans ses combats et dans ses idées. La gauche montre au contraire de semaine en semaine qu’elle reste le catalyseur social du peuple. Ce qui a disparu, c’est sa traduction organique dans le PS. Mélenchon ne transforme pas la gauche, il l’incarne.

Mais on a échappé au pire. Partis comme ils étaient, si les joyeux drilles de la cour Saint-Emilion avaient eu un tant soit peu de culture politique, ils auraient pu se souvenir que le 8 juin est aussi le 20 prairial et qu’à cette date, en l’an II de la République, se tenait la fête de l’Être suprême. Je vous laisse alors imaginer les digressions sur le néo panthéisme solférinien selon lequel Hollande est tout car avec eux la Raison n’est rien.

 

6 commentaires sur “Les perles de l’oral de rattrapage du PS sur la loi travail

  1. ouaisouas dit :

    Si vous pouviez plus encore aduler Melenchon, qu’on reste dans le topos….

  2. Schnapp dit :

    Quelle belle plume!

  3. sergio dit :

    melenchon est le seul homme politique actuel qui parle de vrais problèmes de français.on se va souvenir de holande comme l.homme que a tue le parti socialiste…je avais vote pour lui

  4. halo dit :

    le PS sont des pourritures.

  5. Il vaudrait tout à fait mieux dans le but d’ être tranquille, au moins pour un petit trimestre sans aucune petite grève : accorder enfin à la CGT : pour tous les salariés du privé et de la fonction publique : la retraite pour tous à 50 ans, la semaine de 20 heures ( payée 40 heures) ainsi que le 15ème mois…!!!! et surtout un prélèvement obligatoire de 5 % ,sur chaque bulletin de paie, dans le but d’ aider au fonctionnement interne de la CGT et d’ améliorier les loisirs des membres permanents…!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s