Entre les lignes : chronique du 15 septembre

chroniqueLes infos décisives du jour que vous auriez, peut-être, loupées…

  • Le journal Le Parisien est bien toujours à la solde du FN : vu en page 3 du cahier Val-de-Marne du jour un article intitulé « Marine Le Pen lance la campagne du FN dans un village », avec photo à l’appui, pour décrire l’initiative du FN …dans l’Essonne. Il n’est bien sûr dans l’article question ni de près ni de loin du 94 mais  les lecteurs val-de-marnais auront dû s’infuser une fois encore la potion. Merci qui ?

 

  • Le PS 94 dans la tourmente : même journal et juste au dessus de l’article précédent (comme quoi la mise en page c’est un métier !), on apprend que le président du groupe PS au Conseil départemental, Abraham Johnson, aurait été poussé à démissionner de la présidence du groupe. Motifs évoqués : absentéisme aux séances, aux commissions permanentes, aux réunions de la majorité, au point que l’un de ses collègues PS lâche : « Le groupe n’a aucune existence ». Last but not least (spécial dédicace à Jeremy Corbyn), Abraham Johnson a des difficultés avec ses cotisations et traîne depuis des années des impayés : 20000€ selon lui, le double selon son parti. Enfin, cela n’a pas empêché Claude Bartolone d’en faire l’un des piliers de son équipe de campagne pour la régionale en lui confiant les questions…de justice. Dray, Johnson, il n’y a pas à dire, pour les régionales, le PS joue la carte éthique !
  • « Les régions ont besoin de ton vote » : découvert par hasard la campagne nationale mais confidentielle du PS pour s’inscrire sur les listes électorales. Allez, je me lâche, c’est une bonne idée ! Sauf que ces gens là transforment en plomb tout ce qu’ils touchent. Leur slogan ? « Les régions ont besoin de ton vote ». Ils ne se rendent même pas compte -ou peut-être que si ce qui est effrayant) qu’ils renversent les polarités en demandant aux citoyens de se mettre au service de l’institution et non l’inverse…Elle est belle leur campagne citoyenne ! Allez, inscrivez-vous malgré tout sur les listes électorales si ce n’est déjà fait, vous avez jusqu’au 30 septembre. Vous gagnerez comme cela le droit de dégager en décembre cette bande de technocrates arpenteurs de couloirs qui ont chloroformé la démocratie.

Pfff, à côté de quoi on a failli passer aujourd’hui !

 

Un commentaire sur “Entre les lignes : chronique du 15 septembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s