Matthias Fekl, traître au peuple souverain

FeklOn apprend aujourd’hui dans un article du Monde (ici) que Matthias Fekl et le gouvernement Valls ont laissé aller les tribunaux privés d’arbitrage alors qu’existait le rapport de force pour les bloquer. Par son inaction complice et coupable, Matthias Fekl a bafoué la souveraineté populaire au nom d’intérêts privés et mercantiles. Ce faisant, il s’est comporté en traître à la patrie républicaine et sa légitimité, pour minime qu’elle ait été, est désormais trop entachée pour qu’il puisse rester secrétaire d’Etat au commerce.

C’est suffisamment rare pour être mentionné mais l’article du Monde intitulé « Comment la France a laissé la voie libre aux tribunaux privés internationaux » apporte des éléments qui se suffisent à eux-mêmes et j’engage donc chacun-e à s’y référer : lire ici

Le scandale est d’autant plus grand que le PS et le gouvernement s’étaient encore récemment payés de mots pour dénoncer les tribunaux d’arbitrage. Il y a décidément loin de la coupe aux lèvres.

Quant à Matthias Fekl, sa simple nomination, lui le membre depuis 2013 du lobby Young leaders de la fondation franco-américaine, était une provocation au moment même où s’ouvraient les discussions concernant l’accord de libre-échange transatlantique avec les Etats-Unis d’Amérique. Les intérêts de la finance et de l’étranger étaient placés en de bonnes mains comme l’histoire vient de le prouver !

Fekl est finalement le digne successeur de son prédécesseur Thévenoud en tant que secrétaire d’Etat au commerce : chacun à leur manière, ils ont trahi le souverain. Lui comme l’autre doit être « démissionné ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s