Alstom : c’est cadeau !

alstomLes actionnaires d’Alstom sont réunis ce 19 décembre en assemblée générale extraordinaire. Elle l’est à tous les égards : en validant le principe de la vente de la branche énergie à General Electric, patrons et actionnaires vont remplir leurs petits souliers : 4,1 millions d’euros de prime pour Patrick Kron, le PDG d’Alstom, mais aussi entre 3,5 et 4 milliards d’euros de dividendes distribués, sans compter les 60 millions d’euros de prime de bienvenue offerts par General Electric aux 2000 plus hauts dirigeants d’Alstom. C’est Noël chez Alstom et c’est le gouvernement, futur actionnaire majoritaire et grand ouvrier de la vente à la découpe, qui régale. Pas sûr que les salariés menacés du groupe n’avalent pas eux de travers.

Les palinodies du gouvernement dans l’affaire Alstom ne sont pas derrière nous. C’est maintenant au tour du grand argentier Macron de livrer depuis Bercy la firme industrielle française au dépeçage par la finance internationale. La vente de la branche énergie au géant américain General Electric devrait en effet être entérinée aujourd’hui. Celle-ci est validée par le gouvernement qui, au prix d’un marchandage abracadabrant mais surtout particulièrement défavorable avec Bouygues, deviendra dans quelques mois actionnaire majoritaire d’Alstom. Et fort de ce nouveau statut à venir, le gouvernement valide la distribution des cadeaux.

Patrick Kron, PDG d’Alstom, va ainsi recevoir avec l’aval gouvernemental une « rémunération conditionnelle exceptionnelle », le caractère conditionnel étant simplement lié à la finalisation de la vente à GE l’été prochain. Cette « rémunération conditionnelle exceptionnelle » s’effectuera à « contre-valeur de 150.000 actions ». Au cours de bourse du jeudi 17 décembre 2014, cela donnerait donc une prime de Noël à hauteur de 4,1 millions d’euros !

Patrick Kron ne sera pas le seul à s’en mettre plein les fouilles. Les autres actionnaires se verront verser un super dividende compris entre 3,5 et 4 milliards d’euros ! Le tiers du chiffre d’affaire annuel du groupe (12, 35 milliards d’euros) ! Quant aux 2000 plus hauts dirigeants d’Alstom, ils peuvent déjà compter sur une prime de bienvenue de 60 millions d’euros offerte par General Electric. 30.000 € en moyenne pour chacun d’entre eux ! Qui peut encore prétendre que la cession à General Electric est un choix industriel quand les actionnaires sont ainsi soudoyés ?

Mais l’Etat ne se contente pas de fermer les yeux. Il sert aussi grassement les vautours. Ainsi, 2,6 milliards d’euros vont être investis… dans trois entreprises qu’Alstom va constituer avec GE dans les énergies renouvelables, les réseaux électriques et les turbines à vapeur (dont certaines équipent des centrales nucléaires). Autrement dit, GE récupère déjà une partie de sa mise. Le sens des affaires américain d’un côté et l’allégeance solférinienne de l’autre.

Pendant ce temps, de méchants signaux d’alerte font craindre des fermetures partielles en France chez Alstom et le bruit d’un plan social circule pour le mois de janvier. Il faut bien que certains se privent pour que d’autres s’engraissent. Merci pour eux Monsieur Macron.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s