Les ministres de l’éducation passent, le socle commun reste

tryptiqueVincent Peillon avait promis de revisiter de fond en comble les programmes avec la mise en place d’un Conseil National des programmes. Au lieu de ça, Najat Valaud Belkacem annonçait lundi 22 septembre le lancement d’une « consultation nationale sur le socle commun de compétences, de connaissance et de culture ».

Une fois encore, le socle commun enterre les programmes. Pour la ministre, la priorité est donc de prolonger le SMIC éducatif introduit en 2005 par François Fillon.

En écartant les savoirs disciplinaires au profit de « compétences », Najat Valaud Belkacem poursuit le sinistre dessein libéral d’une école à plusieurs vitesses : le socle d’un côté, les programmes de l’autre et le mépris de l’identité professionnelle des enseignants en prime.

Qui ne voit pas que la ministre aligne l’Ecole publique sur les desiderata du MEDEF qui cherche des individus employables à défaut d’être qualifiés. Et comme avec la réforme des rythmes scolaires, c’est le secteur privé qui va profiter de l’aubaine.

A l’Ecole aussi, le changement, « c’est pas facile” aurait dit l’autre…

Communiqué du Parti de Gauche

 François Cocq, secrétaire national à l’éducation du Parti de GauchePaul Vannier, membre de la commission éducation


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s