Elections départementales : Valls organise le désordre public

Manuel Valls vient d’annoncer que les élections départementales auraient finalement lieu au mois de mars 2015.

Voilà donc un scrutin ré-avancé après avoir été reculé et qui est désormais programmé dans tout juste 6 mois.

Manuel Valls voudrait effacer cette élection de la vie démocratique qu’il ne s’y prendrait pas autrement : une élection sur de nouvelles aires géographiques, avec un nouveau mode de scrutin, pour une collectivité dont les compétences futures n’ont pas encore été définies par le législateur, et moins de 180 jours pour impliquer les citoyennes et les citoyens.

Que fait Manuel Valls des centaines de recours sur les contours des nouveaux cantons qui sont encore à l’étude au conseil d’Etat ? Comment le Premier Ministre peut-il s’asseoir ainsi sur le code électoral pour lancer une élection qui fait fi des durées légales pour l’ouverture des comptes de campagne ?

Au royaume de la magouille et pour mieux rayer les départements de la carte, Manuel Valls cherche donc à se préserver de l’implication du populaire.

Il lui en cuira. Manuel Valls, en confondant le peuple et les députés, passe à côté du sens de l’abstention populaire. Là où le peuple est entré dans une insurrection froide refusant de se plier à une règle truquée, l’abstention des « frondeurs » est celle de la docilité . Manuel Valls va désormais goûter au peuple acteur qui entend reprendre aux usurpateurs le pouvoir qu’ils lui ont volé.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s