Travail du dimanche : de Fabius à Montebourg, les nouveaux prêtres du libéralisme

bricoramaOn savait que François Hollande avait déroulé le tapis rouge pour les « grands » patrons avec le « pacte de responsabilité ». Voilà maintenant qu’il les récompense. Au moment même où Laurent Fabius se positionnait le 22 avril sur RTL en faveur de l’ouverture dominicale des magasins, Arnaud Montebourg récompensait Jean-Claude Bourrelier, patron de la chaîne Bricorama et fervent animateur de la fronde défendant le travail du dimanche, en le nommant chevalier de la légion d’honneur à l’occasion de la promotion de Pâques. Ou comment embrasser la main qui étreint.

Depuis de longs mois, c’est dans la bataille pour l’ouverture le dimanche que Jean-Claude Bourrelier s’est distingué, Au nom de la « concurrence libre et non faussée », l’entrepreneur réclamait les mêmes possibilités d’ouverture que ses concurrents Leroy Merlin et Castorama non sans faire de ce combat un enjeu idéologique et plus général au nom de la « liberté » des des salariés. Il jugeait ainsi le 12 mars dernier (rappel des faits ici) que la saisine par les syndicats du Conseil d’Etat suite à l’inique décret gouvernemental était « incompréhensible ». Et le même de poursuivre dans une déclaration écrite pleine de mépris et de morgue à l’encontre des représentants syndicaux mais aussi des salariés : « Quel intérêt défendent ces syndicats minoritaires Pas celui des salariés, tous volontaires pour travailler le dimanche qui sont payés double, et qui de ce fait perdront une source de revenu complémentaire. Pas celui des clients qui ne comprennent rien à ces querelles réglementaires. Pas celui du commerce indépendant, qui ne peut se payer le luxe de guerres juridiques que seuls les gros groupes internationaux peuvent encaisser sans difficultés ».

Voilà le fondement de la guerre de tranchée menée par le PDG de Bricorama depuis un an. Et Arnaud Montebourg de le récompenser de la légion d’honneur (dont le principe mériterait d’être discuté mais c’est là une autre question), laquelle s’adresse théoriquement aux personnes qui ont œuvré pendant au moins 20 ans au service de leur pays et non dans leur intérêt propre exclusif. Quel est donc cet intérêt général incarné par Jean-Claude Bourrelier pour qu’Arnaud Montebourg s’empresse de le récompenser ?

A moins que les convergences de vues du ministre de l’Economie rejoignent celles du ministre des affaires étrangères Laurent Fabius : généraliser le travail du dimanche et entrer de plain-pied dans une société où l’ensemble du cadre de vie doit être inféodé à la sacro-sainte consommation et à son corollaire productiviste. Car il n’est bien sûr pas anodin que cette nomination du patron de Bricorama intervienne au moment-même où Laurent Fabius prône l’ouverture dominicale au nom du tourisme, champ de compétence qu’il a récupéré dans son ministère en transformant la coopération internationale (aujourd’hui disparue) en développement international (dans sa seule acception économique et de fait mercantile) : « Le touriste qui se présente le dimanche devant un magasin fermé ne va pas revenir le jeudi ». Le ministre a beau se défendre de toute généralisation (« uniquement dans les zones très touristiques, à proximité des gares, des aéroports et dans un certain nombre de quartiers… »), sa définition des zones d’ouverture est déjà suffisamment large pour ouvrir le champ des possibles. Le signal complémentaire envoyé par Arnaud Montebourg traduit la demande de généralisation de ce nouveau renoncement à un héritage du mouvement ouvrier, le repos dominical ayant été acté par la loi du 13 juillet 1906 qui faisait suite à la catastrophe de Courrières.

Tristes solfériniens, sans histoire et sans passé, qui sont prêts à faire sauter tous les verrous pour toujours plus flexibiliser le travail et précariser les salariés au nom de la « compétitivité ». Et dans un réflexe oligarchique pas même voilé, à récompenser les adversaires d’hier qui sont devenus leurs meilleurs porte-flambeaux d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s