Le Made in Medef à l’école

Ne laissons pas le Medef faire la loiPour le Medef, les futurs salariés doivent acquérir « l’esprit d’entreprise » dès le plus jeune âge et être les propagateurs zélés du modèle Made in Medef.

C’est tout l’objet du « défi » sordide auquel s’est prêté le rectorat de l’académie de Lille qui remettait vendredi 22 mars les prix du défi « Raconte-moi l’entreprise » organisé en partenariat avec le Medef Nord-Pas de Calais.

Les lycéens captifs devaient établir le portrait d’une entreprise « qui par son identité, ses valeurs, son originalité gagne à être connue ». Ils devaient également « réaliser en 4 mois une vidéo de 3 minutes sur une entreprise de leur territoire et la promouvoir pendant 3 semaines via les réseaux sociaux ».

L’éducation nationale renie ses missions quand elle met à la disposition du Medef des élèves contraints d’organiser la propagande de son modèle de compétitivité.

L’éducation nationale se défie de la laïcité quand elle livre les élèves à la pensée unique du Medef et sa définition de classe de l’entreprise.

Le Parti de Gauche demande au ministre Peillon de mettre immédiatement un coup d’arrêt à cet embrigadement idéologique indigne de l’Ecole de la République.

Au fait, devinez quoi, c’est PSA qui a gagné. Les salariés d’Aulnay doivent apprécier une telle reconnaissance…

 

Communiqué du Parti de Gauche, le 26 mars 2013

François Cocq, membre du bureau national

Un commentaire sur “Le Made in Medef à l’école

  1. le bretton m dit :

    Il s’agit bien d’un partenariat national : on lit ainsi sur le site de l’académie de Montpellier :
    « La semaine Ecole Entreprise, qui se prolonge tout au long de l’année par des actions régulières, résulte d’une convention signée entre le ministère de l’éducation nationale et le MEDEF, et s’inscrit dans le droit-fil des actions du Club école entreprise. Elle est l’occasion de sensibiliser les collégiens et les lycéens au monde de l’entreprise, de les aider à appréhender les valeurs positives de l’entreprise, lieu de création de richesse et de développement personnel.
    La semaine Ecole – Entreprise permet enfin d’instaurer un dialogue entre enseignants et responsables d’entreprises, de renforcer les synergies entre les entreprises et le monde éducatif, et de les promouvoir. »
    L’Éducation nationale s’allie donc ouvertement à une organisation où le fils (Pierre Gattaz) succède à son propre père (Yvon) – bel exemple d’égalité des chances!- et qui propose en guise de « développement personnel » : la fin des 35 h, le report d’âge du départ à la retraite, le recul du code du travail…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s