Luc Carvounas, le résidu d’un astre mort

Décidément, Luc Carvounas a un problème. Son ambition de ravir dès 2015 le Conseil général du Val-de-Marne au Front de Gauche tourne à l’obsession. Elle le conduit aujourd’hui à inverser les polarités de la vie politique et récuser le monde réel.

Ainsi lundi 5 novembre, alors même qu’était remis le rapport Gallois que le gouvernement s’est empressé d’adouber pour faire financer par les françaises et les français 20 milliards de cadeaux supplémentaires à la finance, le sénateur du Val-de-Marne, maire d’Alfortville, secrétaire national du PS et surtout fidèle caniche du roquet Manuel Valls, ne trouvait rien de mieux que de venir à la rescousse de son mentor pour agresser le Front de Gauche qui récusait l’extradition vers l’Espagne de notre compatriote Aurore Martin.

L’étude des dossiers n’étant pas son fort, Luc Carvounas se réfugie derrière l’argument du « mandat d’arrêt européen ». Faut-il lui rappeler, ou lui apprendre, qu’Aurore Martin est une militante du parti indépendantiste basque Batasuna qui, s’il est interdit en Espagne, est légal en France.  La citoyenne française est poursuivie en Espagne sous l’inculpation de « faits de participation à une organisation terroriste, et terrorisme » pour avoir participé à des réunions publiques !  Arrêtée dans les Pyrénées Atlantiques, elle a été immédiatement extradée en Espagne où elle est aujourd’hui passible d’une peine de 12 ans de prison et où elle sera traduite devant des juridictions d’exception !

La vérité est que là où en 2011, Guéant et Sarkozy avaient reculé devant la mobilisation des nombreux soutiens de gauche comme de droite de la militante politique, Valls et Hollande n’ont pas hésité une seconde à livrer, sous couvert du dit mandat d’arrêt européen, une citoyenne française poursuivie pour des faits légaux dans notre pays. Ils bafouent ainsi les libertés d’opinion et d’expression reconnues par notre constitution et trahissent honteusement les principes fondateurs de la gauche.

Alors bien sûr, chacun voit que la manœuvre de Luc Carvounas est toute autre. Le jeune impatient est à la recherche de prétextes pour renier l’ancrage à historique de son propre parti et achever sa mue en force démocrate. Il aurait alors politiquement les mains libres pour s’attaquer au département et tenter de le ravir au Front de Gauche.

Mais là aussi son argumentation tourne court. L’inventaire qu’il dresse, nous l’assumons et l’ajoutons à son lourd passif :  « Après leur opposition au TSCG (traité budgétaire européen), après avoir annoncé qu’ils voteront contre le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité sociale), après leur rejet, avec les élus UMP, du texte énergie au Sénat, les propos du porte-parole du PCF contre le ministre de l’Intérieur, illustrent la dérive du Front de gauche ».  Sur chacun de ces sujets, le Front de Gauche a été du côté du peuple et de l’intérêt général quand lui reniait la souveraineté populaire et se faisait le chantre zélé de l’austérité.

Luc Carvounas a beau jeu aujourd’hui d’énoncer que « L’ensemble des partis de la gauche républicaine doivent faire prévaloir l’unité pour faire avancer notre pays (…) J’appelle les élus du Front de gauche à plus de retenue et au sens des responsabilités » quand c’est son gouvernement qui souille la parole de ceux qui ont chassé Nicolas Sarkozy et permis son élection.

Loin de la défense de positions politiciennes pour aujourd’hui et pour demain, le Front de Gauche continuera lui à porter le drapeau de l’humanisme radical et de la liberté d’expression qui sont les conquêtes et l’héritage de la gauche. Que le sénateur du Val-de-Marne se prépare donc à faire une nouvelle danse du ventre dans quelques jours quand le Front de Gauche aura exprimé le 14 novembre dans la rue, aux cotés du monde syndical, associatif et des salariés, son rejet du garrot de l’austérité et traduira politiquement par son vote au Parlement son positionnement aux côtés du peuple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s