Le Ayrault du patronat

Il ne s’incline plus devant eux, il leur lèche les pieds ! Interrogé par le journal Le Parisien-Aujourd’hui en France le mardi 30 octobre, Jean-Marc Ayrault a offert aux grands patrons plus encore qu’ils en demandaient.

Dimanche 28 octobre, le Journal du Dimanche publiait une tribune de 98 patrons qui exigeaient que la France soit saignée à hauteur de 60 milliards d’euros pour grossir leur pécule. Celle-ci faisait suite à une tribune de Laurence Parisot et Michel Pébereau au nom du Medef publiée dans Le Figaro deux jours avant pour appeler notamment à ce que l’entreprise trouve toute sa place à l’école. Les deux patrons demandaient à faire « découvrir l’entreprise et les métiers dès la 6ème », reprenant en cela les propositions du ministre de l’éducation Vincent Peillon. Ils n’ont pas eu besoin de le répéter : Jean-Marc Ayrault vient d’affirmer qu’ « il faut que dès l’école primaire, en CP, on puisse aller voir les entreprises ».

Le fou ! Alors même que l’enfant est un être en construction, qui doit pouvoir se forger par lui-même ses propres représentations, il faudrait que dès le plus jeune âge, avant même qu’il ait acquis cette liberté de jugement, le modèle qui lui soit proposé et donc imposé soit celui de l’entreprise, de sa gestion managériale, de ses rapports de force et de classe. Bref, il faudrait que l’élève dès le CP soit désormais placé dans une perspective de soumission à la logique de l’entreprise pour être demain plus docile en tant que main d’œuvre.

Le travail est l’un des éléments de l’émancipation individuelle et collective. Le déconnecter de la sorte, dès le berceau, de la nécessité d’éduquer, de qualifier, d’émanciper, c’est en proposer une perspective de soumission au patronat.

Rien de bien surprenant en fait quand on lit dans la même interview que le Premier ministre laisse la porte ouverte au retour aux 39 heures : « Mais pourquoi pas ? Il n’y a pas de sujet tabou». Notons pour notre part que la dernière fois que le temps de travail a été augmenté dans notre pays, ce fut par la contre-révolution qui par le décret du 9 septembre 1848 ramenait la durée journalière maximum à douze heures contre les 10 (à Paris) ou 11 (en Province) obtenues par le peuple le 2 mars. Honteux et confus, le Premier Ministre a depuis rétropédalé, nouveau sport gouvernemental mis à l’honneur en son temps par le candidat-capitaine.

Finalement, on tient notre Papandréou à nous : au premier coup de semonce de 98 patrons, il se déculotte et vend père, mère et surtout enfants pour être bien vu par l’oligarchie. Et dire que c’est cette équipe qui prépare la future loi d’orientation scolaire. Le pire n’est jamais sûr mais il est sérieusement à craindre.

6 commentaires sur “Le Ayrault du patronat

  1. Sylvie A. dit :

    Super article ! Ce blog prend bien forme… Mais aurais-tu moyen de supprimer les pubs ? Tomber sur une pub après ta dénonciation du patronat, ça fait pas top !😉

  2. francoiscocq dit :

    Merci. Pour ce qui est des pubs, je partage totalement (voir ma réponse à un commentaire sur le post précédent). Je vais essayer de trouver une solution pour nous mettre à l’abri de cette invasion.
    Amicalement
    François

  3. jean jacques favel dit :

    Tout ce qui est fait n’est pas à faire. Ce ayrault pourrait bien proposer un stage peillon
    dès la maternelle… initiation à l’entreprise…d’ici 2014.
    Quant au travail, « élément de l’émancipation individuelle… » ça dépend pour qui
    tu crois pas??

  4. partageux dit :

    Faut plus s’étonner de rien… hélas ! Quand on voit le déploiement de forces policière et militaire pour imposer la construction de Vinci Ayraultport, grand machin inutile, dispendieux et nuisible à une planète en surchauffe mais si pratique pour quelques bourgeois qui prendront l’avion.

  5. Je vous trouve durs avec Ayrault. Après tout, comme not’ bon maire de Lyon PS Gérard Collomb, Ayrault n’est pas obligé d’être de gauche… 🙂
    On lâche rien !
    Amitiés de partisan,
    Eric

  6. […] le CP ! (voir le communiqué de réaction du Parti de Gauche ci-dessous et une réaction surhttps://cocq.wordpress.com/2012/10/30/le-ayrault-du-patronat/). Dans la même veine, nous avons eu droit cette semaine aux attaques répétées contre les […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s