Ils ont voté l’austérité et souillé la souveraineté du peuple

Mardi 9 octobre, le gouvernement a dû recourir aux voix de la droite pour faire adopter par l’Assemblée nationale le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) dans l’Union Européenne. La majorité absolue à l’assemblée (289 voix) n’a en effet pas été atteinte par les seuls votes des socialistes, des radicaux de gauche et des quelques député-e-s d’Europe Ecologie-Les Verts (282 voix) qui se sont prêtés à ce coup de force contre le peuple.

C’est peu de dire que les députés socialistes et radicaux de gauche val-de-marnais se sont tristement illustrés. Pas une voix n’a manqué pour voter le traité aux côtés de leurs collègues de l’UMP. Cathala, Rouquet, Bridey, Le Bouillonnec, Schwarzenberg ont rejoint Herbillon, Plagnol, Benisti et Carrez dans cette forfaiture.

Le lendemain, si les thuriféraires de l’austérité ont confirmé leur vote de la veille en approuvant cette fois la loi organique, Laurence Abeille, député d’Europe Ecologie-Les verts (EE-LV) s’est quant à elle perdue dans les méandres de la politique politicienne préférant se coucher devant les menaces de Jean-Marc Ayrault et s’abstenir plutôt que faire preuve de cohérence et de détermination face aux puissances de l’argent.

La cohérence, la détermination et la résistance, c’est l’apanage du Front de gauche et de ceux qui ont par leur vote dessiné le contour de la future majorité de gauche qui refuse l’austérité.

Le vote au Sénat aujourd’hui vient de le prouver. D’un côté, il y eut l’opposition ferme au traité apportée par Christian Favier et Laurence Cohen, sénateurs du Front de Gauche, mais aussi par Esther Benbassa, sénatrice d »EE-LV. Dans le même temps, Luc Carvounas, 1er secrétaire du PS val-de-marnais, se trouvait être le seul sénateur du département élu sur une liste de gauche à voter avec les élus de droite Catherine Procacia, Christian Cambon. La majorité à gauche n’est décidément pas où l’on croit…

Le traité adopté, la lutte contre l’austérité continue. Les orientations contenues dans ce traité vont s’appliquer immédiatement pour faire du budget 2013 celui de l’austérité généralisée. Il n’y aura dès lors pas d’autre issue que de refuser ce budget.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s