Républicain et socialiste

Le premier terme se suffirait à lui seul car selon la célèbre formule de Jaurès : « Le socialisme, c’est la République poussée jusqu’au bout ».

Si le gascon amoureux de l’Océan que je suis en est arrivé là, c’est que mes engagements m’ont progressivement construit et continuent encore aujourd’hui de façonner celui que je voudrais être.

Né en 1978 dans  les Landes, j’ai attendu 2002 pour concrétiser mon premier engagement officiel (mais ne peut-on pas pour autant aussi s’engager sans faire partie d’une structure ?). J’ai fondé avec deux camarades cette là année là, quelques semaines avant un funeste 21 avril, l’AGAUREPS-Prométhée (Association pour la Gauche Républicaine et Sociale-rométhée). C’est un lieu de  réflexion, de débats et d’échanges pour revivifier la gauche de transformation sociale avec en toile de fond la nécessaire matrice républicaine. J’ai depuis l’honneur de présider cette association qui d’année en année voit le nombre de ses adhérents et de ses contributeurs intellectuels augmenter.

Remue-méninges du PG, août  2009

J’ai souhaité en 2004 mettre mon action au service de la politique. Républicain convaincu que ce terme est consubstanciellement lié dans son acception sociale à la gauche, j’ai rejoint le bureau du MARS (mouvement pour une Alternative Républicaine et Sociale). Avec mes camarades, nous avons oeuvré au rejet du traité constitutionnel de 2005 puis nous avons été les porteurs d’eau infatiguable de l’unité dans la quête d’une candidature commune (inachevée) pour les élections présientielles de 2007. Aiguillon du rassemblement de l’autre gauche, ayant acté les renoncements de la social-démocratie,  le MARS qui avait entre temps fusionné avec la Gauche Républicaine a pris acte du congrès du PS de Reims et a participé avec PRS, le courant de Jean-Luc Mélenchon, et Force militante, celui de Marc Dolez, au lancement du Parti de Gauche (PG) à l’automne 2008. Pour ma part, mes camarades m’ont fait confiance pour siéger au bureau national et au secrétariat national du PG où j’ai plus particulièrement en charge les questions d’éducation.             

Remue-méninges du PG, août 2009 

Entre temps, j’ai souhaité mettre en pratique cette conception de l’unité, me confronter au suffrage universel, expression de la souveraineté populaire à laquelle je tiens tant, et mettre mon travail au service de nos concitoyens en participant à la liste PCF/PS/MARS-PG et personnalités aux élections municipales de mars 2008 à Champigny-sur-Marne (94).  Une brillante victoire au premier tour de la liste conduite par Dominique Adenot me permet aujourd’hui de participer à l’exécutif municipal en tant que conseiller muinicipal délégué au jumelage. 

François Cocq

Un commentaire sur “Républicain et socialiste

  1. Lunesoleil dit :

    (Association pour la Gauche Républicaine et Sociale-(p)rométhée).

    pour les élections prési(d)entielles de 2007

    ayant (p)acté les renoncements

    Des coquilles dans votre texte
    Je vous rassure ça m’arrive aussi ce genre de bévue dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s